Santé publique

Le Maroc augmente son budget santé en 2021

Le ministère de la Santé enregistrera une hausse de son budget annuel à plus de 19 milliards de dirhams (Image d'illustration)  Source : Ministère de la santé

Le ministère de la Santé enregistrera une croissance de ses fonds en 2021. Une progression qui devrait tourner autour de 5,8%, à en croire le ministre de tutelle. Détails en chiffres…

Par Sabrina El-Faïz
Créé le 10.11.20, modifié le 12.11.20

Cette année de lutte contre la propagation du coronavirus a été l’occasion de constater de nombreux manques au niveau du secteur de la santé marocaine. La lumière a été mise sur plusieurs sujets que le pays se propose de régler dès 2021.

Cela ne va pas sans une enveloppe budgétaire conséquente. Le ministère de la Santé enregistrera ainsi une hausse de ses fonds de 5,8%, hissant le budget annuel à plus de 19 milliards de dirhams.

Le budget sera divisé entre veille épidémiologique, contrôle des maladies et prévention, soins de santé pré-hospitaliers et hospitaliers. Également concerné par cette hausse du budget : la maintenance de l’infrastructure et du matériel disponible, les ressources humaines et le renforcement du système de santé.

Les grands projets de 2021

Outre les besoins habituels de la santé, 2021 signera un grand tournant pour le secteur. En effet, le réseau hospitalier sera renforcé, à commencer par l’augmentation de la capacité clinique de plus de 2.200 lits. On attend aussi la construction de huit centres hospitaliers de province, d’un hôpital régional et de onze hôpitaux de proximité, ainsi que la reconstruction de l’hôpital Ibn Sina de Rabat.

Mais le projet qui marquera les esprits sera sans doute l’extension de la couverture médicale à l’ensemble des Marocains. Le 11 août dernier, Mohamed Benchâaboun, ministre des Finances, avait annoncé la disparition du Ramed (Régime d'assistance médicale) au profit de l’AMO (Assurance Maladie Obligatoire).

Aujourd’hui, les citoyens qui ne sont pas pris en charge par une assurance maladie sont encore nombreux. Seul un tiers des citoyens dépendent pour le moment de l’AMO. Le gouvernement a annoncé que ce projet prendra forme au cours des deux prochaines années, à savoir 2021-2022.

  • Maroc
  • Coronavirus
  • Santé publique

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.