Santé publique

"Le Maroc a besoin de 1000 dons de sang par jour"

Selon le CNTSH, le Maroc a besoin quotidiennement de 1000 dons par jour (photo d'illustration) 

Alors que le Centre national de transfusion sanguine et d'hématologie (CNTSH) rappelle que le confinement n'empêche pas les dons de sang au Maroc, AlloDocteurs Africa a interrogé une responsable du Centre pour en savoir plus.

Par Badr Kidiss
Créé le 17.06.20, modifié le 17.06.20

Alerte rouge ! La pandémie de coronavirus (Covid-19) et le confinement ont réduit les quantités de don de sang, partout au Maroc. Pour y pallier, le Centre national de transfusion sanguine et d'hématologie (CNTSH) multiplie les collectes. A l'occasion de la journée mondiale des donneurs de sang, AlloDocteurs Africa a échangé avec le Dr Najia El Amraoui, responsable de la communication et promotion du centre de Rabat.

A.D.A :  Y a-t-il une pénurie de sang au Maroc à cause du Coronavirus ?

Dr Najia El Amraoui : Lorsque le premier cas a été déclaré au Maroc, début mars, nous avons craint une  pénurie de sang. Mais heureusement, de nombreuses institutions se sont mobilisées pour compenser le déficit et nous avons pu satisfaire pratiquement toutes les demandes pendant cette période.

A.D.A : La difficulté est venue d'une baisse des dons ?

Dr. N.E.A :  Oui, la crise de Covid-19 a impacté la transfusion de par son imprévisibilité... Mi-mars, nous n’avions que 200 donneurs par jour contre 1000  en temps normal ! C’est la raison pour laquelle nous avons lancé un appel à travers les médias aux institutions nationales et aux citoyens. Grâce à cet appel, la société civile s'est mobilisée pour renflouer les stocks au niveau de tous les centres de transfusion.

A.D.A : La baisse des dons était une conséquence quasi-directe de l'épidémie ?

Dr. N.E.A : Oui. Même si la crise sanitaire ne devrait pas empêcher les citoyens de donner leur sang, les mesures restrictives liées  au confinement ont réduit de moitié le don de sang pendant le mois de Ramadan, par rapport à 2019. Heureusement, les besoins en sang a également diminué, vu que les transfusions et les interventions chirurgicales non urgentes ont été reportées.

A.D.A : En temps normal, quels sont les besoins en sang du Maroc ?

Dr. N.E.A : Le Maroc a besoin de 1000 dons par jour pour pouvoir satisfaire les besoins des malades. Au niveau national, le total des dons en 2019 était de 334.510, soit une augmentation de 4%. Pour la première fois cette année, plus d'un Marocain sur 100 aura donné son sang.

A.D.A : En cette période de coronavirus, et alors que le confinement a été prolongé, beaucoup de personnes ont peur de se déplacer aux centres de transfusion sanguine. Qu'est-ce que vous pouvez leur dire pour les encourager de venir ?

Dr. N.E.A : Les mesures mises en place pour assurer la sécurité des donneurs au niveau des sites de collecte de sang sont nombreuses, notamment :

  • le port du masque obligatoire pour les donneurs
  • la désinfection des mains, en utilisant un distributeur de gel hydroalcoolique placé à l’entrée des centres
  • la désinfection des chaussures
  • le respect des mesures de distanciation sociales, 1 mètre 50 au minimum
  • l’organisation des dons par groupe de donneurs
  • la prise de la température de toute personne voulant accéder au centre...

AlloDocteurs Africa : Tout le monde ne le sait pas mais le niveau des réserves de sang est suivi de près par les autorités de santé... C'est une organisation importante sur le territoire national !

Dr. N.E.A :  Oui, le Centre National de Transfusion Sanguine et d’Hématologie est placé sous la tutelle du Ministère de la santé et relève hiérarchiquement de la Direction des Hôpitaux et des Soins Ambulatoire. Le système National de la Transfusion Sanguine est composé de 18 Centres de transfusion sanguine, de 13 banques de sang et 24 antennes de transfusion.

AlloDocteurs Africa : Où en sont les stocks aujourd'hui?

Dr. N.E.A :  C'est simple. Avant la pandémie de coronavirus, le Centre national de transfusion sanguine et d’hématologie (CNTSH) assurait le suivi de l’état de stock national de manière hebdomadaire. Mais depuis l'identification du premier cas de Covid-19, le suivi du stock est devenu quotidien. Il se fait via un tableau de bord réparti en trois niveaux pour bien comprendre les urgences éventuelles. On distingue le stocks de globules rouges (CGR pour Culot Globulaire Rouge) et de plaquettes (CPS pour Culot Plaquettaire Standard) :

  • Niveau 1 : c’est la zone verte c’est l’équivalent de plus de 7 jours de stock 
  • Niveau 2 : c’est la zone jaune c’est l’équivalent entre 2 et 5 jours de stock
  • Niveau 3 : c’est la zone rouge c’est l’équivalent de moins de deux jours de stock

 Le niveau des réserves de sang au 14 juin est de 1761 en globules rouges et de 465 en plaquettes.

  • Maroc
  • Sang
  • Santé publique
  • Don de sang