Santé publique

Le Gabon ne veut plus dépendre de l'étranger pour les médicaments

Le Gabon est désormais doté de sa propre chaîne de production de médicaments 

Disposant désormais d’une usine de fabrication, le gouvernement gabonais tente de convaincre les spécialistes de la vente en gros de médicaments de distribuer plus souvent ceux qui sont produits dans le pays.

Par Arnaud Ntchapda
Créé le 23.11.20, modifié le 23.11.20

Importer moins de médicaments. C’est l’objectif du gouvernement gabonais qui vient d’engager des actions dans ce sens. Le vendredi 13 novembre, le ministre de la Santé publique a réuni les spécialistes de la vente des médicaments en gros pour leur parler de ses attentes.

Face à eux, Dr Guy-Patrick Obiang Ndong a déroulé la stratégie du Gabon en matière de renforcement de la politique pharmaceutique. Selon le quotidien public L’Union, le ministre "a souhaité établir un partenariat, avant d'exhorter ses interlocuteurs à privilégier la distribution de la production pharmaceutique locale“ avec les différentes parties et l'usine de fabrication de médicaments baptisée La Santé pharmaceutique (LSP),  inaugurée il y a peu.

Un dispositif de production prêt

Il leur a demandé de privilégier la distribution de la production pharmaceutique locale, afin de réduire les importations de certains médicaments. D’ores et déjà, LSP se met à la disposition de l'Office pharmaceutique national, Pharmagabon et Ubipharme. Elle les assure de sa capacité à produire des médicaments de qualité, en fonction des besoins du pays. 

Le projet du gouvernement gabonais est vu par le journal L’Union comme "une avancée considérable". Il pourrait faire oublier les faiblesses de l’offre de soins révélées par la pandémie du Covid-19.

Source : L'Union
  • Gabon
  • Médicaments
  • Santé publique
  • Laboratoires

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.