Santé publique

La lèpre, c'est quoi au juste ?

La lèpre se manifeste par des lésions cutanées  Source : Fondation raoul follereau

Maladie ancestrale, la lèpre se conjugue toujours au présent en Afrique. A l'occasion de la journée mondiale des lépreux, ces 29, 30 et 31 janvier, on vous dit tout sur cette maladie tropicale négligée. 

Par Alicia Mihami
Créé le 20.01.21, modifié le 28.01.21

Elle existe encore ! Causée par une bactérie de type bacille appelée Mycobacterium leprae (une cousine du bacille de la tuberculose et de l'ulcère de buluri), la lèpre continue de faire des ravages en Afrique. Chaque année, on recense plus de 200.000 nouveaux cas dans le monde, soit l'équivalent d'un cas toutes les 3 minutes. Classée par l'OMS comme une maladie tropicale négligée, elle se transmet à partir des sécrétions nasales ou des gouttelettes de salive ou encore par un contact prolongé avec une personne malade. 

Maladie contagieuse, la lèpre se manifeste par des lésions de la peau qui vont se dépigmenter (blanchir ou rougir). Les zones touchées vont durcir et une perte de sensation va s'installer, indiquant que la maladie a atteint les nerfs, ce qui peut provoquer une paralysie. Les lésions peuvent toucher les membres (bras, jambes), les yeux, les muqueuses du nez et de la gorge. Il n'existe pas une, mais plusieurs formes de lèpre : 

  • La lèpre tuberculoïde, la plus commune, est associée à une certaine résistance chez le malade : la maladie se propage moins vite et les lésions sont moins sévères. On considère cette forme comme peu, ou pas contagieuse.
  • La lèpre lépromateuse est plus grave : les sujets contaminés se défendent moins bien face à la maladie et développent des lésions très contagieuses, plus susceptibles d'entraîner des paralysies et des mutilations. 

Une maladie sournoise

La lèpre progresse toujours en silence. La période d’incubation est de 5 ans en moyenne, mais les symptômes peuvent parfois n’apparaître qu’au bout de 20 ans ! De quoi compliquer le dépistage, car les malades peuvent être contagieux sans présenter le moindre symptôme. 

Lorsqu’elle n’est pas traitée à temps, la lèpre provoque des paralysies et des mutilations des membres ainsi que des atteintes oculaires pouvant entrainer la cécité. Pourtant, elle est guérissable... 

Un traitement efficace existe

Depuis 1981, le protocole de traitement préconisé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) est une polychimiothérapie (PCT), composée de trois antibiotiques (dapsone, rifampicine et clofazimine). Les malades ne sont plus contagieux dès la première prise de PCT.

Fourni gratuitement par l'OMS aux pays déclarant des cas de lèpre, ce traitement long (de 6 mois à 1 an pour une guérison totale) administré dès l’apparition des premiers signes de la maladie stoppe la contagion et évite les atteintes nerveuses, paralysies et mutilations. 

  • Lèpre
  • Lésions cutanées
  • Dermatologie
  • Santé publique
  • Journée Mondiale
  • Maladie Tropicale Négligée

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.