Santé publique

L'Algérie découvre un nouveau spécimen de moustique-tigre

Le moustique tigre a refait son apparition sur le sol algérien (photo d'illustration) 

Au sud-est de Tizi-Ouzou, les autorités sanitaires ont annoncé la découverte d'un spécimen de moustique-tigre dans un village de la région.

Par Badr Kidiss
Créé le 09.06.20, modifié le 09.06.20

Encore un ! Alors que les moustiques tigres ont refait leur apparition, en mai dernier, en Algérie, les autorités viennent d'annoncer la découverte, à Aïn El Hammam, d'un nouveau spécimen de cet insecte dans la wilaya de Tizi-Ouzou. 

Depuis, une enquête épidémiologique a été ouverte après que ce moustique ait été capturé par un habitant "après avoir constaté qu’il avait les caractéristiques" du moustique tigre, "grand de taille et traversé de rayures noires et blanches"

Un moustique dangereux

Aperçu pour la première fois à Tizi-Ouzou il y a une dizaine d'années, cet insecte peut notamment transmettre des virus comme la dengue, le chikungunya ou zika. Ses piqûres "provoquent des brûlures qui se transforment en poches d’eau qui s’infectent et peuvent provoquer la paralysie des membres inférieurs et supérieurs s’il y a négligence" explique Smaïl Oulamara, responsable de la prévention auprès de la Direction locale de la santé (DSP). 

Toujours selon Oulamara, il s'agit d'"un moustique d’importation qui peut vivre jusqu’à un mois dans les bagages, soit à l’état larvaire, soit sous forme de moustique et dont les causes principales sont les marchandises usagées importées, (vêtements, pneus…etc), importées d’Europe, notamment, de France qui souffre beaucoup de ce fléau".  

  • Algérie
  • Moustique
  • Chikungunya
  • Santé publique

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.