Santé publique

En RD Congo, le soleil est l'ennemi numéro un des albinos

Les albinos survivent difficilement en RDC (photo d'illustration)  Source : iStock / ImageSource

En République démocratique du Congo, les ravages du soleil tuent bien plus d'albinos chaque année que les massacres. Au moins treize albinos sont décédés durant les six derniers mois de suites de cancer de la peau, selon une organisation. 

Par BK avec AFP
Créé le 02.02.21, modifié le 02.02.21

La situation est critique, à en croire Simon-Pierre Kalenga, président de l'Organisation pour le bien-être des albinos en RDC (Obiac). "Pendant les six derniers mois, nous avons perdu 13 albinos au moins. Ils sont décédés de suites de cancer de la peau", contre huit décès de causes diverses sur les 18 mois précédents, a t-il récemment précisé.

Si la peau des albinos est extrêmement fragile face à l'implacable soleil congolais, la pandémie de coronavirus n'a fait qu'aggraver la situation. "Les albinos n'avaient pas trop les moyens de se rendre à l'hôpital pour suivre des soins appropriés", et faute de rencontres de sensibilisation, ils craignaient de contracter le Covid-19 en venant se faire soigner, a expliqué Kalenga, lui-même albinos. 

Une survie difficile

Handicapés, fragiles, parfois marginalisés, les albinos survivent difficilement en RDC comme dans la plupart des pays d'Afrique. Dans certains pays, les jeunes albinos sont parfois sacrifiés dans des rites de sorcellerie. Dans la province du Sud-Kivu (Est), les tentatives d'enlèvement des enfants albinos se sont multipliées depuis novembre, a affirmé Juvénal Lushule, président de l'association pour la promotion intégrale de l'albinos (APIA).

Alors que Lubumbashi compte quelque 1.008 albinos, selon les statistiques de 2019, certaines personnes n'hésitent pas "à aller déterrer les os des albinos pour des fins inavouées", regrette Lushule, faisant état d'au moins six profanations de tombes entre 2009 et 2019 dans la région. Pourtant, "les albinos sont des personnes à part entière", rappelle Kalenga. Ils sont simplement atteints d'albinisme, une maladie génétique rare caractérisée par un déficit dans la production de mélanine entraînant une absence complète ou partielle de pigments dans la peau, les cheveux et les yeux. Si la prévention des dommages causés par le soleil est le seul moyen efficace pour éviter l'apparition de cancers de la peau, Kalenga rappelle que les albinos "méritent la protection : crème solaire, lunettes anti-soleil".

  • Albinisme
  • Congo RDC
  • Cancer de la peau

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.