Santé publique

Ebola : 11.000 vaccin attendus en Guinée ce week-end

11.000 doses de vaccin contre Ebola devraient arriver ce week-end en Guinée (Image d'illustration) 

La Guinée affronte actuellement une nouvelle épidémie de fièvre hémorragique Ebola. Pour lutter contre ce fléau et éviter une nouvelle épidémie, des milliers de vaccins fournis par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) arriveront ce week-end en Guinée.

Par Alicia Mihami avec AFP
Créé le 19.02.21, modifié le 19.02.21

Il faut vacciner en urgence ! Face au retour de la maladie à virus Ebola en Guinée, plus de 11.000 doses de vaccin contre cette fièvre hémorragique seront livrées ce week-end en Guinée par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Les vaccins seront réceptionnés dimanche à l'aéroport de Conakry avant d'être acheminés par avion à Nzérékoré, chef-lieu de la région de Guinée forestière. 

C'est dans cette région du Sud-Est du pays, voisine de la Sierra Leone, du Liberia et de la Côte d'Ivoire, qu'Ebola a récemment fait 5 morts. Il s'agit de la première résurgence en Afrique de l'Ouest depuis l'épidémie de 2013-2016 qui avait causé plus de 11.000 décès principalement en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone. 

Une réponse rapide

"Plus de 8.500 doses supplémentaires seront acheminées des États-Unis, ce qui portera leur nombre total à 20.000", a indiqué l'OMS dans un communiqué, qui précise qu'une équipe "d'une trentaine de personnes a été mobilisée et est prête à commencer la vaccination dès que les vaccins seront arrivés". Cette réponse rapide de l'OMS et du gouvernement guinéen laisse espérer que cette épidémie sera de courte durée. 

Pour lutter encore plus efficacement contre la menace Ebola, un stock mondial de vaccin contre le virus devrait bientôt voir le jour, à l'initiative du Gavi, de l'UNICEF et de l'Alliance pour le vaccin. Ce fond commun sera composé de 500.000 doses de vaccin contre Ebola, accessibles rapidement aux pays qui en auraient besoin. 

L'Afrique en alerte

Le virus Ebola se transmet à l'homme par des animaux infectés. La transmission humaine se fait par les liquides corporels, avec pour principaux symptômes des fièvres, vomissements, saignements, diarrhées. De retour en Guinée, Ebola inquiète également en République démocratique du Congo. Le 7 février dernier, le ministre congolais de la Santé avait annoncé la résurgence de la maladie dans la province du Nord-Kivu (Est). Depuis, quatre cas, des femmes, ont été enregistrés, dont deux décès.

"Jusqu'à présent, près de 70 personnes ont déjà été vaccinées" dans cette région de RDC, grâce aux quelque 8.000 doses de vaccins encore disponibles après la fin officielle, annoncée le 18 novembre 2020, de la 11e épidémie d'Ebola dans le pays, qui avait entrainé la mort de 55 personnes sur 130 cas recensés. La RDC est donc en alerte, de même que plusieurs d'Afrique de l'Est, qui se prépare à l'éventualité d'une nouvelle flambée de fièvre Ebola. 

  • Guinée
  • Ebola
  • Epidémie
  • Vaccin
  • OMS
  • Santé publique
  • Congo RDC
  • Côte d'Ivoire

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.