Santé publique

Côte d'Ivoire : une hausse des coûts de santé qui ne passe pas

Les opérations chirurgicales vous coûteront plus cher dans les établissements privés en Côte d'Ivoire (photo d'illustration)  Source : Belen B Massieu / Shutterstock

Alors que la Côte d'Ivoire fait toujours face au coronavirus (Covid-19), une augmentation annoncée des coûts des soins dans les cliniques privées inquiète les associations de consommateurs. 

Par Badr Kidiss
Créé le 09.06.21, modifié le 09.06.21

La facture sera plus salée ! Se faire soigner dans une clinique privée en Côte d'Ivoire vous coûtera plus cher dès 2022. C'est ce qu'a annoncé le président du conseil d’administration (PCA) de l’Association des cliniques privées de Côte d’Ivoire (ACPCI), Dr Boguifo Joseph.

Si cette perspective d'augmentation des coûts des soins sanitaires dans les établissements privés suscite déjà la grogne de l'association nationale des consommateurs, les cliniques médicales privées estiment que les tarifs de leurs prestations sont assez bas, étant donné la modernisation de leur offre de soins. D'où la nécessité d'un réajustement, selon le Dr Boguifo Joseph qui lance un cri de détresse au nom du secteur privé de la santé qui consent d’énormes sacrifices depuis des années, vu que les tarifs décidés en 1998 - après la dévaluation du franc CFA - sont "très partiellement” rentrés en vigueur. Il précise aussi que la hausse des tarifs des prestations médicales dans les cliniques privées s'explique aussi par la pandémie de Covid-19 qui a occasionné l'augmentation des consommables et équipements médicaux.

L'association de consommateurs monte au créneau

Pour éviter les conséquences de ces nouveaux tarifs sur le pouvoir d'achat, "il faut immédiatement que cette association rentre en contact avec les associations de consommateurs pour que nous puissions comprendre les motivations des augmentations qui sont prévues", annonce Yves Aka, président de l'Association nationale des consommateurs de Côte d'Ivoire (Fac-ci) au micro de nos confrères de SciDev. Avant d'ajouter que "l'annonce d'une augmentation de prix sans négociation préalable, c'est aller contre le principe de bonne gouvernance". 

A l'heure où ces lignes sont écrites, on ne connait pas encore les nouveaux tarifs des cliniques privées. Mais nul doute que les compagnies d'assurance devront effectuer une mise à jour à leur niveau. Dans le cas contraire, une éventuelle importante augmentation des coûts de santé pourrait diminuer la fréquentation des cliniques privées.  Alors que le Code de la Santé en Côte d'Ivoire date de 1953, les dernières discussions autour des prestations sur les cliniques privées du pays datent de 2018. 

  • Côte d'Ivoire
  • Santé publique
  • Epidémie
  • virus

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.