Santé publique

Coronavirus : l'OMS s'inquiète pour certains pays africains

En Afrique plus qu'ailleurs, les capacités de surveillance sanitaire varient d'un pays à l'autre (Illustration)  Source : Shutterstock

Après avoir qualifié l'épidémie du nouveau coronavirus chinois "d’urgence de santé publique de portée internationale", l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) s'inquiète d'une éventuelle propagation du 2019-nCoV dans certains pays africains. 

Par Badr Kidiss
Créé le 31.01.20, modifié le 31.01.20

On s'y attendait, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) l'a fait ! L'agence onusienne considère finalement que l'épidémie du coronavirus qui est apparue en Chine, et s'est étendue dans plusieurs régions de la planète, comme "une urgence de santé publique de portée internationale". Un statut que l'OMS n'aura jusqu'ici utilisé que pour de rares cas d'épidémies qui ont demandé une réaction internationale, comme avec la maladie à virus Ebola qui fait encore des ravages en RDC.

Cette décision s'explique sans doute par l'augmentation du nombre de cas (le bilan provisoire fait état de 213 morts et près de 10.000 personnes contaminées en Chine) et sans doute l'apparition des premiers cas suspects en Afrique. Si pour le moment, aucun cas n'a été confirmé dans notre continent, il est difficile de croire que ce coronavirus épargne toute une région. Certains experts estiment même que les risques sont élevés, d'autant plus que l'Afrique entretient avec la Chine de très fortes relations commerciales. 

Entre psychose et mesures préventives

Alors que l'Afrique tombe doucement dans la psychose, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que les pays les plus menacés sont ceux qui ont le plus d’échanges avec la Chine, à savoir l’Ethiopie, le Kenya et l’Afrique du Sud. Tout en s'inquiétant pour les pays au faible système de santé. Car dans notre continent plus qu'ailleurs, les capacités de surveillance sanitaire varient d'un pays à l'autre. Pour preuve, rares sont les pays africains qui ont pu s'engager à rapatrier leurs ressortissants dans les plus brefs délais. 

Mais l'espoir existe : plusieurs pays ont tiré des enseignements de la maladie à virus Ebola en matière de contrôle sanitaire. Et grâce au travail du centre africain de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), le continent tente même de mutualiser ses forces pour mieux se protéger. De bon augure...

  • Afrique
  • Coronavirus
  • OMS
  • Maladie
  • Santé publique

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.