Santé publique

Cholestérol : le bon, le mauvais... et le danger !

Quand il pénètre à l'intérieur des artères, le mauvais cholestérol peut provoquer une maladie cardiovasculaire 

S'il varie en fonction de ce qu'on mange, le cholestérol peut être bon ou mauvais. Parfois, il peut même devenir un véritable problème de santé. AlloDocteurs.Africa fait le point avec vous. 

Par Badr Kidiss
Créé le 06.12.19, modifié le 06.12.19

Difficile d'estimer le nombre d'Africains qui souffrent d'hypercholestérolémie, c'est-à-dire qui ont un taux de cholestérol très élevé. Mais selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'hypercholestérolémie fait partie des principaux risques de maladies cardiovasculaires. Et en Afrique plus qu'ailleurs, ces maladies tuent plus que tout

Mais le cholestérol est aussi très important pour le bon fonctionnement de notre organisme. Présent naturellement dans notre organisme au niveau du foie, du cerveau et de la moelle épinière, le cholestérol est un lipide, c'est-à-dire un corps gras, qui permet notamment de fabriquer la vitamine D. On a donc affaire à deux types de cholestérol : le bon et le mauvais. Cette distinction se fait surtout selon les lipoprotéines (un ensemble moléculaire formé par de la graisse et des protéines) qui transportent le cholestérol dans notre corps. 

 Deux types de lipoprotéines sont concernées par le transport du cholestérol :

  • Les LDL (lipoprotéines à faible densité) qui transportent le cholestérol vers les cellules du corps. Ils ne permettent pas son élimination, d'où le surnom de mauvais cholestérol.
  • Les HDL (lipoprotéines à haute densité) qui transportent l'excès de cholestérol vers le foie où il est ensuite éliminé. C'est pour ça que le HDL est associé au bon cholestérol. 

Attention au mauvais cholestérol 

Source : Shutterstock

Pour la plupart des personnes, l'hypercholestérolémie est causée par une mauvaise hygiène de vie (une alimentation trop grasse, une grande consommation d'alcool et de tabac...) ou le vieillissement. Pour d'autres, l'excès de cholestérol est une affaire de famille. On parle, dans ce cas, d'hypercholestérolémie familiale. Mais dans tous les cas, l'excès de cholestérol se développe en silence, au fil du temps, avant d'éventuellement boucher les artères et provoquer un accident vasculaire cérébral (AVC) ou un infarctus.

Pour éviter d'en arriver là, il est important de faire baisser son taux de mauvais cholestérol et d'augmenter son taux de bon cholestérol. Et cela passe par une alimentation saine et variée ainsi qu'une pratique régulière d'une activité physique. 

  • Cholestérol
  • Afrique
  • Santé publique

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.