Santé publique

Au Sénégal, la hausse du prix de certains médicaments menace la santé infantile et maternelle

Seul un médecin peut évaluer vos besoins de fer et vous en prescrire si besoin (photo d'illustration) 

L'augmentation rapide du prix d'une centaine de médicaments crée une nouvelle polémique au Sénégal. 

Par Badr Kidiss
Créé le 04.06.21, modifié le 04.06.21

Les Sénégalais sont en colère. Depuis fin mai, de nombreux médicaments, des vitamines et des compléments alimentaires ont vu leur prix augmenter "de 100 à plus de 200%", selon le Syndicat des pharmaciens privés du Sénégal. Même les médicaments qui assurent un traitement préventif des carences en fer et en acide folique en cas de grossesse sont de plus en plus inaccessibles. Ce qui met en péril la santé des femmes enceintes et de leur foetus. 

Dénoncée par le Syndicat des pharmaciens du privé du Sénégal, l'augmentation récente du prix d'une centaine de médicaments s'explique par le reclassement dans la nomenclature douanière de ces "traitements". Ce qui les soumet à une taxe, dont ils étaient exonérés jusqu'à présent. Face à cette situation, le Syndicat a décidé de suspendre la commercialisation des produits concernés, "jusqu’au rétablissement de leur prix fixé par la loi", avertit le Dr Assane Diop, secrétaire général du Syndicat des pharmaciens du privé. Avant d'ajouter que "les pharmaciens du Sénégal réaffirment leur opposition à cette hausse et tiennent à rassurer la population de leur engagement à user de tous les moyens légaux pour s’opposer à cette mesure’".

Pourquoi le fer est important

Il faut savoir qu'en temps normal une femme a 2,5 grammes de fer dans le corps. C'est l'un des oligo-éléments essentiels à notre corps, pour la formation de l'hémoglobine, une protéine des globules rouges qui fixe l’oxygène et le transporte dans le sang de la mère et du fœtus. Durant la grossesse, les besoins en fer augmentent et les carences peuvent exister. C'est pour cela qu'un médecin évalue les besoins de fer d'une femme enceinte et lui en prescrit si besoin.

Si on retrouve le fer naturellement dans les viandes rouges et les légumes, certaines situations peuvent tout de même favoriser les carences en fer chez la future maman :

En cas de carence en fer, une femme enceinte peut se sentir plus fatiguée et risque l'anémie. Son accouchement peut être prématuré et son bébé peut avoir un poids plus faible.  

  • Sénégal
  • Dakar
  • Médicaments
  • Grossesse
  • Santé publique

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.