Santé publique

Algérie : plus de 200 étudiantes victimes d'une intoxication alimentaire

En Algérie, plusieurs étudiantes ont été victimes d'une intoxication alimentaire (Illustration) 

Des centaines d'étudiantes algériennes en médecine et en pharmacie ont été évacuées en urgence à l’hôpital. La piste d'une intoxication alimentaire est privilégiée. 

Par Badr Kidiss
Créé le 20.02.20, modifié le 20.02.20

Plus de 200 étudiantes algériennes, résidentes à la cité universitaire Aïn El Bey 1 de Constantine, se sont retrouvées malades au point d'être hospitalisées, ce mercredi soir, en urgence. Souffrant de fièvre, maux de tête, vomissements et diarrhée aiguë, les victimes ont fait appel aux services de la Protection civile.

Accompagnés d'une équipe de médecins, les services de Protection civile ont évacué tous les malades vers l'hôpital le plus proche. En parallèle, la police scientifique a ouvert une enquête pour déterminer l'origine de ce qui ressemble à une intoxication alimentaire de masse.

Des symptômes qui datent de... dimanche dernier

L'une des étudiantes hospitalisées explique que les symptômes sont apparus dès le dimanche dernier et que très vite, le nombre de cas à la cité universitaire a augmenté. Avant de préciser que beaucoup de malades résistent aux médicaments habituels.

Alors que plus de 200 étudiantes seraient tombées malades en moins d'une semaine, les résidentes de la cité universitaire Aïn El Bey 1 reprochent à l’administration de leur résidence d'avoir "délibérément" gardé le secret. Contactés par plusieurs médias locaux, les responsables de la cité universitaire "Ain El Bey 1" ont refusé de réagir à cette affaire.

  • Algérie
  • Intoxication alimentaire
  • Santé publique
  • Alimentation

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.