Santé publique

Accès aux services de santé : le Maroc est à la traine

L’accès aux soins au Maroc serait encore conditionné par le niveau de solvabilité des foyers (Illustration) 

L'épidémie de coronavirus (Covid-19) a mis en lumière les défaillances du système de santé au Maroc. C'est ce qui ressort d'une étude menée par l’Institut royal des études stratégiques (IRES).

Par Sabrina El-Faïz
Créé le 25.11.20, modifié le 26.11.20

Le tableau de bord stratégique de l’Institut royal des études stratégiques (IRES) vient d’être publié et il ne fera pas que des émules. Car ce tableau constitue un outil important pour avoir un aperçu du positionnement du Maroc sur le plan international dans les domaines politique, économique, social, sanitaire, culturel et environnemental.

Et visiblement, le Maroc - qui va lancer une campagne de vaccination massive anti-Covid - est à la traine en termes de santé. L’accès aux services de santé est encore faible et conditionné par le niveau de solvabilité des foyers. Ces derniers doivent toujours assurer plus de la moitié des frais. Mais ce n'est pas tout... Avec 16 médecins et infirmiers pour 10.000 habitants, le royaume manque toujours de personnel soignant à l'heure où l'OMS estime qu'il lui faut 25 practiciens pour 10.000 habitants.

"L'ascenseur social est en panne" 

Le développement humain n’est pas en reste dans la liste des mauvaises nouvelles. Le Maroc est classé 121ème sur 189 pays. L’indice de développement humain est notamment impacté par la durée de scolarisation des enfants. En 2019, cette durée était de 5,5 années en moyenne, contre 6,7 années pour les pays en développement et 12,2 années pour les pays à fort indice de développement humain. 

L’étude note aussi que "l’ascenseur social au Maroc est en panne", en termes d’indice de mobilité sociale.…  Seule bonne nouvelle du tableau : le Maroc se hisse tout de même à la place 72 sur 181 pays concernant les droits de l’enfant, alors qu’il était à la 81ème place en 2013 sur 165 pays. 

  • Maroc
  • Santé publique

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.