Médicaments

Hépatite C : Des milliers de Marocains en danger ?

Plus de 400.000 Marocains souffrent d'hépatite C (Illustration) 

Après avoir attribué l'appel d'offres pour l'acquisition de médicaments contre l'hépatite C aux laboratoires Pharma 5 et Mylan, le ministre de la Santé marocain a décidé d'annuler ce marché. Résultat : des centaines de milliers de Marocains attendent toujours un traitement...

Par Badr Kidiss
Créé le 28.11.19, modifié le 28.11.19

La situation est urgente : des milliers de Marocains qui souffrent d'hépatite C n'ont toujours pas accès à un traitement. Alors que l’appel d’offres lancé par le ministère de la Santé pour l’acquisition d’un lot de médicaments pour le traitement de cette maladie a été attribué aux laboratoire Pharma 5 et Mylan, les autorités ont décidé de revenir sur leur décision en annulant ce marché. 

Si l'annulation de cet appel d'offres alimente les rumeurs dans un pays où plus de 400.000 personnes sont atteintes d'hépatite C, le temps presse. Non traitée, l'hépatite C - qui est causée par un virus qui s'attaque au foie - peut entrainer une cirrhose de foie ou un cancer. Des maladies dont le traitement coûterait encore plus cher à l'Etat. Autant dire que la disponibilité du médicament contre l'hépatite C n’est pas seulement une nécessité pour les malades, mais une urgence nationale. 

L'ALCS tire la sonnette d'alarme 

Cette annulation de dernière minute a poussé l’Association de lutte contre le sida (ALCS) à réagir via un communiqué dans lequel elle estime que "cette décision est bien fondée, vu les nombreuses failles qui ont entaché le processus de l’appel d’offres, dont le coût très élevé du médicament qui devait être acheté à un laboratoire étranger".

Rappelons toutefois que l'ALCS critiquait, dès le départ, le prix auquel le marché avait été attribué à Mylan - pour un prix estimé à 4950 DH la boîte de médicaments. Selon ses dires, "trois laboratoires marocains" avaient fait une offre plus favorable, autour de 2660 DH. 

  • Maroc
  • Hépatite C
  • Médicaments
  • Santé publique

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.