Journées Mondiales

Comment prendre soin de ses reins ?

Photo d'illustration en 3D d'un rein humain 

Ce 11 mars est marqué par la Journée mondiale du rein. Alors que l'insuffisance rénale fait des ravages sur le continent africain, on vous dit tout ce qu'il faut savoir pour conserver ces organes en bonne santé. 

Par Badr Kidiss
Créé le 11.03.21, modifié le 11.03.21

Ils peuvent être le siège de certaines maladies capables d'altérer le bon fonctionnement de l'organisme. Eux, ce sont les reins. Des organes méconnus mais essentiels puisqu'ils filtrent notre sang (les déchets sont éliminés dans l'urine). Les reins produisent également des hormones et des enzymes nécessaires à la régulation de la pression artérielle, à la fixation du calcium contenu dans les os et à la fabrication des globules rouges. Mais si les reins n'arrivent plus à épurer notre sang, il y a un empoisonnement de l'organisme par ses propres déchets, qui peut dans certains cas entraîner la mort. 

En 2021, environ 850 millions de personnes dans le monde souffrent d'une maladie rénale. A tel point qu'une Journée mondiale est consacrée aux reins, le deuxième jeudi du mois de mars. Cette année, la Journée coïncide avec le 11 mars. Et pour l'occasion, on vous en dit plus sur les aspects de prévention contre les différentes maladies rénales. 

Des maladies silencieuses

En 2021, des millions d'Africains ont les reins malades et l'ignorent. Lorsqu'ils s'en rendent compte, il est généralement trop tard. Selon la Fondation du rein, les personnes d'origine africaine ont un risque au moins triple de développer une insuffisance rénale chronique (notamment comme complication du diabète ou de l'hypertension artérielle). 

Véritable problème de santé publique en Afrique, l'insuffisance rénale est due à la destruction des cellules qui composent les reins, les néphrons. Lorsque ces cellules sont détruites, le rein n'arrive plus à répondre aux besoins de l'organisme, on parle alors d'insuffisance rénale chronique, qui évolue en 5 stades. Au stade terminal, deux traitements permettent la survie des personnes atteintes par cette maladie très lourde : la dialyse, un traitement difficile et la greffe rénale.

Des règles d'or pour des reins en bonne santé

Mais même si elles sont silencieuses, les maladies rénales peuvent être détectées et leur évolution ralentie, voire stoppée par des règles d'hygiène de vie simples. Voici les règles d'or qu'il faut respecter :  

  • Rester en forme et avoir une activité physique régulière
  • Contrôler régulièrement sa glycémie
  • Surveiller sa pression artérielle
  • Manger sainement, sans trop de protéines, et surveiller son poids
  • Maintenir un apport en liquides adéquat (nécessité de maintenir des apports en eau suffisants)
  • Ne pas fumer
  • Ne pas consommer de médicaments en vente libre de façon régulière
  • Contrôler sa fonction rénale, en présence d'un ou plusieurs facteurs de risques (diabète, hypertension artérielle, antécédents familiaux)
Source : Allodocteurs.fr
  • reins
  • Afrique
  • insuffisance rénale
  • Santé publique
  • Journée Mondiale

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.