International

Coronavirus : la Russie annonce un vaccin, trop vite?

Poutine a annoncé que la Russie a trouvé un vaccin contre le coronavirus (illustration) 

La Russie a développé le "premier" vaccin contre le coronavirus a affirmé mardi le président russe lors d'une vidéo-conférence, assurant qu'il donnait une "immunité durable".

Par AlloDocteurs Africa
Créé le 11.08.20, modifié le 11.08.20

La Russie va-t-elle trop vite contre le coronavirus ? Respecte-t-elle les règles de sécurité dans la mise au point des vaccins ?  La Russie a en tout cas développé le "premier" vaccin contre le coronavirus selon Vladimir Poutine. Le président russe l'a annoncé lors d'une vidéo-conférence, assurant qu'il donnait une "immunité durable".

Dans les semaines précédent cette annonce, des scientifiques étrangers ont exprimé leur préoccupation face à la rapidité de la mise au point d'un tel vaccin et l'OMS avait appelé au respect de "lignes directrices et directives claires" en matière de développement de ce type de produits. 

Testé sur la fille de Poutine !

"Ce matin, pour la première fois au monde, un vaccin contre le nouveau coronavirus a été enregistré", a dit Vladimir Poutine , en ajoutant : "je sais qu'il est assez efficace, qu'il donne une immunité durable". Le président a même affirmé qu'une de ses filles s'était fait inoculer le vaccin.  "Elle a participé à l'expérience", a-t-il indiqué, affirmant qu'elle avait eu un peu de température, "et c'est tout".

Ce vaccin sera mis en circulation le 1er janvier 2021, selon le registre national des médicaments du ministère de la Santé, consulté par les agences de presse russes. La Russie avait assuré ces dernières semaines la production prochaine de milliers de doses de vaccins contre le nouveau coronavirus et "plusieurs millions" dès le début de l'année prochaine.

Les protocoles sont -il respectés?

L'Organisation mondiale de la Santé a réagi prudemment mardi à cette annonce de la Russie , rappelant que la "pré-qualification" et l'homologation d'un vaccin passaient par des procédures "rigoureuses"."Nous sommes en étroit contact avec les Russes et les discussions se poursuivent. La pré qualification de tout vaccin passe par des procédés rigoureux", a pointé Tarik Jasarevic, le porte-parole de l'OMS, lors d'une visio-conférence de presse, après avoir été interrogé sur l'annonce duprésident russe.

"La pré-qualification comprend l'examen et l'évaluation de toutes les données de sécurité et d'efficacité requises recueillies lors d'essais cliniques", a-t-il rappelé, soulignant que le processus serait le même pour tout candidat vaccin. En plus des validations accordées dans chaque pays par les agences nationales, "l'OMS a mis en place un processus de pré-qualification pour les vaccins mais aussi pour les médicaments. Les fabricants demandent la pré-qualification de l'OMS car c'est une sorte de gage de qualité", a-t-il insisté. Jusqu'ici, la Russie n'a pas publié d'étude détaillée des résultats de ses essais permettant d'établir l'efficacité des produits qu'elle dit avoir développés.

  • Russie
  • vladimir poutine
  • Coronavirus
  • Vaccin

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.