Rougeole

Rougeole : la Tunisie cible ses jeunes pour gagner du terrain dans la bataille

La Tunisie veut en finir avec la rougeole (Illustration)  Source : South_agency

La Tunisie veut vacciner les jeunes âgés de 18 à 35 ans pour mieux lutter contre la rougeole

Par Badr Kidiss
Créé le 17.01.20, modifié le 17.01.20

Elle est encore là ! Si le nombre de cas de rougeole a fortement chuté entre 2000 et 2016, la maladie se propage à nouveau sur tous les continents. En Afrique, Madagascar et la République démocratique du Congo (RDC) sont les plus touchés, mais la maladie sévit aussi dans des pays comme la Tunisie. 

Après avoir fait face à une flambée importante de rougeole dans le pays lors des six premiers mois de 2019, le ministère tunisien de la santé avait lancé une gigantesque campagne de vaccination contre la rougeole. Après avoir vacciné d'urgence les nourrissons de moins de 18 mois et les enfants de moins de 6 ans dans toutes les régions du pays, les autorités s'apprêtent à lancer, en mars prochain, une nouvelle campagne de vaccination qui cible les jeunes âgés de 18 à 35 ans.  

Cette campagne gratuite "cible principalement les jeunes qui n’ont pas été vaccinés pendant leur enfance, et relève de la troisième phase de la série de vaccins menée par la direction des soins de santé ayant inclus dans ses deux phases précédentes depuis 2018, les enfants âgés de 18 mois puis les enfants de 6 ans”, précise Chokri Hammouda, directeur des soins de santé de base au ministère de la Santé, à l’agence TAP. 

Une couverture vaccinale encore insuffisante

Si la Tunisie a fourni beaucoup d'efforts pour atteindre une couverture vaccinale contre la rougeole de 85%, cela reste insuffisant. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande un taux de vaccination de 95 % pour protéger les populations de la rougeole. Car la rougeole est tellement contagieuse qu'il suffit qu'un enfant pas vacciné soit atteint de cette infection pour la transmettre à une vingtaine de personnes. 

Après avoir pris la décision courageuse de parler de sexualité à l'école, le gouvernement de Youssef Chahed prouve encore une fois qu'elle se soucie de ses jeunes. En ciblant les personnes qui n'ont jamais été vacciné contre la rougeole et tous ceux qui doutent de leur vaccination, cette nouvelle campagne devrait permettre à la Tunisie d'améliorer la couverture vaccinale. Et c'est tout ce qu'on espère ! 

  • Tunisie
  • Rougeole
  • Santé publique
  • Maladie
  • Enfant
  • Vaccin

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.