Paludisme

Paludisme, tuberculose et VIH : Vers une augmentation des décès à cause du coronavirus ?

Une moustiquaire imprégnée d'insecticide pour lutter contre le paludisme 

Alors que le coronavirus continue de gagner du terrain en Afrique, des chercheurs estiment que la crise du Covid-19 pourrait augmenter le nombre de décès liés au paludisme, tuberculose et VIH.

Par Badr Kidiss
Créé le 17.07.20, modifié le 17.07.20

Il y a de quoi s'inquiéter ! A l'heure où le coronavirus s'enracine dans le continent africain, une nouvelle modélisation parue dans "The Lancet Globat Health" montre l'impact de la crise du Covid-19 sur la lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose ou encore le paludisme. 

Selon les auteurs de cette modélisation, "des millions de personnes dépendent de programmes à grande échelle pour contrôler et traiter ces maladies, soulignent les auteurs. L'interruption des programmes pourrait entraîner des contretemps majeurs, aggravant l'impact direct du Covid-19". 

Depuis son apparition sur le sol africain, le coronavirus a déjà chamboulé tous les systèmes de santé du continent (suspension des campagnes de vaccination, hôpitaux saturés...). Mais selon cette nouvelle étude réalisée par des chercheurs britanniques, le Covid-19 pourrait ainsi entraîner jusqu'à 10 % de décès supplémentaires liés au VIH, 20 % liés à la tuberculose et 36 % liés au paludisme dans les 5 ans à venir par rapport à une situation sans Covid-19.

Accès compliqué aux soins

Selon les auteurs de la modélisation, trois éléments aggravent le fardeau de chacune de ces maladies : L'accès difficile au traitement antirétroviral pour le VIH, l'interruption des campagnes de distribution de moustiquaires imprégnées d'insecticide pour le paludisme et la baisse du nombre de diagnostics et de traitements pour la tuberculose. "Ces perturbations pourraient entraîner une perte d'années de vie dans les 5 ans à venir, qui serait du même ordre de grandeur que l'impact direct de Covid-19 dans les endroits où le paludisme et les grandes épidémies de VIH et de tuberculose sont très répandus", précisent les chercheurs.

A l'heure où de nombreux pays africains se reconfinent ou maintiennent des mesures sanitaires pour se protéger du coronavirus, le dispositif anti-Covid pourrait, s'il n'est pas bien géré, "amener les gens à se tenir à l'écart des hôpitaux et obliger à annuler les programmes de santé publique, ce qui entraînerait une forte hausse des décès dus à d'autres grandes maladies infectieuses qui avaient été maîtrisées jusque-là", explique Timothy Hallett, co-auteur de l'étude.

  • Afrique
  • Coronavirus
  • Paludisme
  • VIH / SIDA
  • Tuberculose
  • Maladies infectieuses

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.