Ebola

RDC : fin d'une épidémie d'Ebola mais de nouveaux défis sanitaires

La RDC multiplie ses efforts pour faire face à plusieurs défis sanitaires (photo d'illustration)  Source : Pablo Garrigos/MSF

Alors qu'elle vient tout juste de proclamer la fin de sa 10ème épidémie d'Ebola, la République démocratique du Congo se concentre sur d'autres maladies mortelles comme la rougeole, le coronavirus ou la nouvelle épidémie d'Ebola dans l'Equateur.
Par Badr Kidiss avec AFP
Créé le 25.06.20, modifié le 25.06.20

"Les virus ne s'arrêtent jamais !", c'est en substance les termes utilisés par le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), au moment de féliciter les autorités congolaises pour leur "victoire" sur la deuxième crise d'Ebola la plus grave de l'histoire. 

Déclarée le 1er août 2018 dans l'Est du pays, cette dixième épidémie sur le sol congolais a tué 2.277 personnes. Le virus a principalement touché la province du Nord-Kivu, où des dizaines de groupes armés sont actifs. Seule l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, en 2013-2016, avait fait plus de victimes (plus de 11.000).

Le vaccin se banalise

Pour la première fois, la vaccination a été massivement utilisée sur plus de 320.000 personnes. Les responsables sanitaires congolais et l'OMS espèrent que l'expérience va permettre de juguler rapidement le nouveau foyer infectieux dans l'Ouest, à plus de 1.000 km. Il s'est déclaré en mai dans la province de l'Equateur, sans lien épidémiologique avec la crise sanitaire qui s'achève.

Au total, 24 cas (21 confirmés et 3 probables) ont été enregistrés, avec 13 décès associés. Le professeur congolais Jean-Jacques Muyembe, responsable de la lutte contre Ebola, a observé que le virus migrait du chef-lieu provincial Mbandaka, vers des villages plus éloignés et difficiles d'accès. "La population réclame d'elle-même le vaccin. La lutte sera beaucoup plus facile", a espéré le professeur Muyembe, l'un des découvreurs du virus Ebola dans cette même province de l'Equateur en 1976.

Le coronavirus s'accélère 

La RDC fait également face à la pandémie mondiale du nouveau coronavirus, avec une augmentation des cas (6.411, dont 142 décès). Les tests sont passés de 50 à 800 par jour, a rappelé le professeur Muyembe, également sur le front de la lutte contre le Covid-19.

Les mesures de prévention face à Ebola sont les mêmes que celles face au nouveau coronavirus, ont relevé l'OMS et les autorités sanitaires congolaises dans une conférence de presse virtuelle. Dans l'Est, les équipes anti-Ebola ont été directement exposées à la violence. En début d'année, l'OMS avait aussi alerté sur "la pire épidémie de rougeole au monde" actuellement en cours en RDC, avec plus de 6.000 morts."Restons vigilants: le virus Ebola est toujours en Equateur, alors que la RDC lutte toujours contre la Covid-19, la rougeole et le choléra", a résumé l'ONG Médecins sans frontières (MSF). 

  • Ebola
  • Congo RDC
  • Epidémie
  • Rougeole
  • choléra
  • Vaccin