Ebola

Ebola en Guinée : la campagne de vaccination prend un coup dans l'aile

La Guinée attend ses vaccins anti-Ebola (photo d'illustration) 

Alors que la Guinée espérait démarrer, ce lundi 22 février, sa campagne de vaccination contre Ebola, les vaccins sont toujours bloqués à Dakar.

Par BK avec AFP
Créé le 22.02.21, modifié le 22.02.21

Elles sont attendues ! 11.000 doses du vaccin contre la fièvre hémorragique Ebola devaient arriver sur le sol guinéen ce dimanche. Mais les conditions climatiques ont empêché l'avion, qui transporte ces piqûres salvatrices, d'atterrir en Guinée. 

Les 11.000 doses de vaccins Merck annoncées par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) devaient être réceptionnées dimanche après-midi à l'aéroport de Conakry, avant d'être acheminées par avion à Nzérékoré, chef-lieu de la région de Guinée forestière, avaient indiqué les autorités sanitaires guinéennes. C'est dans cette région du Sud-Est de la Guinée, voisine de la Sierra Leone, du Liberia et de la Côte d'Ivoire qu'Ebola a récemment fait cinq morts, première résurgence en Afrique de l'Ouest depuis l'épidémie de 2013-2016 qui avait causé plus de 11.300 décès principalement en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone.

Des vaccins bloqués en transit à Dakar

L'avion est parti dimanche matin de Genève pour "une heure d'arrivée (à Conakry) prévue pour 15H27 (locales et GMT) mais à cause des brouillards, (il) n'a pas pu atterrir", a déclaré dimanche à la presse le patron de l'agence sanitaire guinéenne (ANSS), le Dr Sakoba Keïta. Si l'appareil qui a "continué sur Dakar" devait "retourner à Conakry" ce lundi, les conditions ne sont pas encore favorables. 

Envahie depuis quelques jours par un brouillard causé par l'harmattan, un vent chargé de poussière, la Guinée suffoque. "Les vols au départ et l'arrivée (à Conakry) sont annulés jusqu'à nouvel ordre", a déclaré un responsable guinéen. Pourtant, sur le front de la lutte contre Ebola, la situation est urgente. Il y a quelques jours, les Etats-Unis ont averti que, malgré la pandémie de Covid-19, le monde ne pouvait "se permettre de détourner le regard" après l'apparition de cas d'Ebola en Guinée, mais aussi en République démocratique du Congo (RDC). En plus des vaccins attendus de l'OMS, "plus de 8.500 doses supplémentaires seront acheminées des Etats-Unis, ce qui portera leur nombre à 20.000", précise un communiqué de l'agence onusienne. 

  • Guinée
  • Ebola
  • Conakry
  • Vaccin
  • Epidémie
  • OMS

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.