Covid-19

Vaccins anti-Covid-19 : le gouvernement gabonais dément des complications

Au Gabon, une rumeur circule sur les effets négatifs du vaccin Sinopharm (Image d'illustration)  Source : Steve Heap / Shutterstock

Le gouvernement gabonais a réagi à une rumeur faisant état d'effets secondaires indésirables constatés chez un patient ayant reçu le vaccin Sinopharm. Pour les autorités, cette rumeur n'est qu'une action complotiste, mais les doutes autour de l'efficacité des vaccins chinois persiste. 

Par Arnaud Ntchapda
Créé le 19.04.21, modifié le 19.04.21

Pas de panique. Alors qu’une rumeur en rapport avec la campagne de vaccination anti-Covid-19 s’amplifiait, le ministre gabonais de la santé s’est employé à rassurer la population. Guy Patrick Obinag Ndong a indiqué que les informations distillées sur les réseaux sociaux, évoquant des complications post-vaccinales chez un patient du Centre Hospitalier Universitaire de Libreville, relèvent de la fiction.

Le patron de la santé au Gabon "tient à préciser qu’à ce jour, le vaccin Sinopharm a été administré à près de 5.000 personnes, dont 67 ont reçu leur deuxième dose conformément au protocole de ce vaccin. Aucun effet secondaire majeur n’a été enregistré par les équipes de la pharmacovigilance du Comité national de vaccination contre la Covid-19", ajoute-t-il, tout en dénonçant l’œuvre de "complotistes qui visent à jeter le discrédit sur la campagne nationale de vaccination qui se déroule avec succès"

Les vaccins chinois pas si efficaces que ça ?

Ce démenti survient au moment où une polémique naît autour du vaccin chinois Sinopharm. Certaines critiques viennent de son pays d’origine : Gao Fu, le directeur du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies, a déclaré au cours d’un récent colloque que l'efficacité de Sinopharm, tout comme celle des autres vaccins chinois anti-Covid-19, est "peu élevée". Le fabricant revendique pour ses deux vaccins (Sinopharm et Sinovac) un taux d’efficacité de  79 % à 72,5 %.

Pour augmenter l’efficacité de ses vaccins, la Chine envisage de coupler les doses avec d’autres vaccins. C’est une technique que les chercheurs expérimentent en Angleterre en essayant d'alterner des doses des vaccins AstraZeneca et Pfizer-BioNTech.  L'université de Hongkong mène également une étude sur 100 patients vaccinés avec une dose du vaccin de Pfizer-BioNTech, et vingt-huit jours plus tard, avec une dose d'un autre vaccin chinois, le Coronavac. Gao Fu recommande quant à lui d’augmenter les doses de vaccin pour augmenter l'efficacité. Il serait possible dès lors d'injecter davantage de sérum pour augmenter l'efficacité du produit. Bref, les scientifiques cherchent des solutions pour contrer au mieux le Covid-19. Mais ces tâtonnements n'aident pas à rassurer une population globalement méfiante des vaccins contre le coronavirus. 

Source : lesechos.fr
  • Gabon
  • Vaccin contre le Covid
  • Chine
  • Epidémie
  • Coronavirus
  • Santé publique
  • fake news

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.