Covid-19

Premier décès dû au coronavirus en Guinée, le port du masque devient obligatoire

La pandémie de coronavirus gagne du terrain en Guinée (photo d'illustration)  Source : OMS

A l'heure où la pandémie de coronavirus s'accélère en Guinée, les autorités viennent de déplorer le premier décès dû à cette maladie infectieuse. Pour se protéger et protéger les autres, tous les Guinées vont désormais porter des masques de protection. 

Par Badr Kidiss
Créé le 15.04.20, modifié le 15.04.20

Le coronavirus gagne du terrain en Guinée. A ce stade, le pays recense au moins 404 cas confirmés de nouveau coronavirus (Covid-19). Les autorités ont enregistré, mardi, le premier décès dû nouveau coronavirus, a annoncé un responsable à la télévision nationale.

Il s'agit d'un Libanais de 75 ans, chez qui le virus avait été décelé mais qui avait choisi de s'autoconfiner, s'est présenté mardi matin aux médecins en état de détresse respiratoire, mais n'a pu être sauvé, explique le directeur général de l'Agence de sécurité sanitaire, Sakoba Keïta.

Le port du masque devient obligatoire

Sévèrement éprouvée par la fièvre hémorragique due au virus Ebola, qui y avait tué 2.500 personnes entre fin 2013 et 2016, la Guinée redoute la propagation du coronavirus sur son territoire.  Le président Alpha Condé a lui-même évoqué lundi soir "l'allure inquiétante" à laquelle le virus se propage et le risque que le pays ne se fasse déborder. Il a annoncé sa décision d'imposer le port du masque à partir de ce samedi.

"Tout contrevenant sera empêché de circuler et une taxe de désobéissance civile de 30.000 francs guinéens (2,8 euros) sera infligée", annonce Alpha Condé.

Il a appelé toutes les entreprises, tous les ministères et toutes les ONG nationales et internationales à fournir des masques à leurs employés d'ici à samedi. Il a aussi appelé à la mobilisation pour la fabrication de masques locaux, qui ne devront pas être vendus plus de 2.500 francs guinéens pièce (0,23 euro). Ces dispositions s'ajoutent à celles déjà prises, comme l'instauration d'un couvre-feu nocturne, la fermeture des écoles, des frontières et des lieux de culte ainsi que les restrictions sur les rassemblements.

  • Guinée
  • Coronavirus
  • Maladies infectieuses
  • Santé publique
  • virus
  • Epidémie
  • Masque de protection