Covid-19

Masques de protection au Bénin : tout ce qu'il faut savoir

Au Bénin, le port du masque est devenu obligatoire  Source : Présidence du Bénin

L'alerte au coronavirus est plus sérieuse que jamais au Bénin et le pays cherche à se protéger par tous les moyens. Le masque devient obligatoire dans de nombreuses villes. Découvrez les conseils d'un médecin du pays.

Par Léonard Kabo
Créé le 11.04.20, modifié le 14.04.20

L'alerte au coronavirus est plus sérieuse que jamais au Bénin et le pays cherche à se protéger par tous les moyens. La semaine dernière, le pays a communiqué sur des dizaines cas avérés et enregistré son premier décès malgré les premières mesures de quarantaine prises fin mars pour limiter la propagation du virus dans le pays.

Au total, 10 villes ont été isolées des autres villes du Bénin. ‘’Un cordon sanitaire sera installé autour des communes que sont Cotonou, Abomey-calavi, Allada, Ouidah, Sèmè-Podji, Porto-Novo, So-Ava, Aguégués, Akpro-Missérété et Adjarra en vue de les isoler du reste du pays’’ avait alors détaillé le gouvernement.

Le port du masque devient obligatoire

Et les mesures se font désormais plus strictes. Jeudi, le gouvernement a décrété obligatoire le port du masque de protection. pour tous les citoyens vivant à l’intérieur du cordon sanitaire. Quiconque ne respecte pas cette disposition encourt une amende ou risque d’être arrêté par les forces de l’ordre qui sont chargées de faire respecter cette disposition. Selon le ministre de la santé, Benjamin Hounkpatin, cette mesure protège à la fois les personnes contaminées et les autres.

Hors de la zone la plus à risque aussi, des mesures sont prises. Plus au nord, la ville de Parakou, par exemple, n’est pas restée indifférente à ce virus qui fait peur au monde entier. Charles Toko, son maire, exige aussi le port d'un masque de protection. Cette décision qui peut être considérée comme une mesure de riposte vient après celle qui oblige les bars, restaurants, cafeterias à fermer impérativement à 21 heures.

Une preuve que les autorités des différentes villes prennent la menace au sérieux et des dispositions même hors du cordon sanitaire pour protéger la population et notamment les personnes âgées du virus. Cette mesure survient au lendemain d’une fausse alerte selon laquelle un cas avait été détecté à Parakou. Une information que les autorités sanitaires ont démenti tout en appelant les gestes barrières tels que recommandés par les spécialistes de santé.

Quel masque pour quel usage face au Covid-19 ?

L’une des mesures barrières pour se protéger du coronavirus est le port de masque. Selon les spécialistes de la santé, l’usage du masque protège l’individu contre le coronavirus et empêche également toute personne infectée de transmettre la maladie aux personnes saines.

Sur le marché, on distingue trois types de masques. Il y a d’abord les masques "chirurgicaux" qui sont destinés au personnel de santé et protègent le malade. Il évite au chirurgien d’infecter son patient par ses salives ou gouttelettes minuscules projetées lorsque l'on parle, par exemple. Ensuite, nous avons les masques de protections qui protègent leur porteur contre la poussière, les débris et les particules. Enfin, nous avons les masques en tissu qui jouent pratiquement le même rôle que les seconds mais avec moins de garanties.

Les masques chirurgicaux doivent finir à la poubelle

Selon le Docteur Diane Alokoto, le port de masques chirurgicaux est conseillé en priorité aux chirurgiens et soignants mais... pourrait s'avérer utile pour tous ! "Au niveau des masques de protection, poursuit-elle, on en distingue trois types : FFP1, FFP2, et FFP3 selon le degré de protection. Le FFP3 protège des particules à 99%, le FFP2 à 95%, le FFP1 à 80%..".    

L’utilisation du masque ou la durée de son utilisation dépend du degré d’exposition. "C’est-à-dire qu’on peut porter un masque et le jeter au bout de seulement 30 minutes", explique le docteur. En somme, si l’on a beaucoup transpiré ou lorsqu’on se sent beaucoup exposé après un temps, il faut le changer. "On n'achète pas un masque chirurgical ou FFP pour le porter du matin au soir !", ajoute le docteur Diane Alokoton. Son usage se limite le plus souvent à quelques heures et n'excède jamais une journée. Ces masque chirurgicaux doivent être jetés après utilisation.

Et les masques en tissu? 

"Les masques en tissu ? Ils protègent à leur façon’’, réplique, prudente, le docteur ! En somme, c'est mieux que rien, mais il faut faire attention !  Il est important d'en prendre soin, ne pas les laisser traîner sur une table, dans la poche ou sur les cheveux.... Il est important de ne toucher que les élastiques du masque avec la main.

Contrairement aux masques médicaux, les masques en tissu peuvent être lavés pour un usage futur. ‘’Par exemple, si tu sors de chez toi et tu mets ton masque en tissu et tu rentres, tu peux déposer une bassine d’eau avec du savon. Lorsque tu descends de ta moto directement, , tu l'enlèves et tu le laves avant de rentrer dans la chambre pour te déshabiller. Cela évitera que tu aies le le réflexe de jeter ça sur le lit ou sur une natte et que les enfants ne s’infectent avec", nous conseille-t-elle. Merci docteur ! 

  • Bénin
  • Parakou
  • Cotonou
  • Masque de protection
  • Coronavirus
  • virus
  • Epidémie

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.