Covid-19

Le Gabon à l'épreuve du coronavirus

Au Gabon, on se rue sur les masques de protection (Illustration)  Source : Pixabay

Le gouvernement gabonais a annoncé qu'un cas de coronavirus a été identifié à Libreville. Dans le même temps, le pays multiplie les mesures pour faire face au Covid-19.

Par Badr Kidiss
Créé le 13.03.20, modifié le 13.03.20

C'était imminent, c'est désormais officiel : le Gabon est touché à son tour par le Covid-19. Dans la nuit du 12 au 13 mars, le gouvernement a annoncé qu’un patient atteint du coronavirus avait été identifié à Libreville. Il s'agit d'un Gabonais de 27 ans qui revient d'un voyage à Bordeaux, en France. 

A son arrivée à Libreville le 8 mars, le malade a été thermoflashé et ne présentait aucun symptôme, selon une note du directeur du Système des Nations unies au Gabon, Stephen Jackson. Ce n'est que le 11 mars qu'il a été admis à l'hôpital des instructions des Armées Omar Bongo Ondimba à Libreville, en se plaignant de toux, de maux de gorge et de gêne respiratoire. 

Recherche de cas contact

Aux dernières nouvelles, c'est le père du malade qui a alerté le comité de coordination de la riposte via le numéro vert 1410. Autrement dit, la personnes infectée par le Covid-19 a été en contact avec les membres de sa famille et sans doute d’autres proches.

Face à cette situation, le gouvernement s'est lancé dans la recherche des personnes qui sont rentrées en contact avec le patient. Pour le moment, "l'état du patient s'améliore progressivement et l'identification des personnes contacts est en cours", précise un communiqué du gouvernement. 

Des frontières en alerte

Avant l'identification de son premier cas de Covid-19, le Gabon a décidé de reporter tous les événements internationaux prévus dans son territoire. Comme le "danger" vient essentiellement de l'étranger, les autorités ont même suspendu la circulation sur leur frontière terrestre avec le Cameroun, où deux cas ont déjà été détectés. 

Dans les pharmacies gabonaises, on se rue sur les masques de protection et les gels hydroalcooliques. Selon nos confrères de L'Union, près de 55 000 masques de protection ont été vendus à la Grande pharmacie des forestiers depuis le début de l'année. 

  • Gabon
  • Coronavirus
  • Epidémie
  • Santé publique