Covid-19

La Mauritanie ferme ses écoles et universités pour faire face au coronavirus

En Mauritanie, toutes les écoles vont fermer leurs portes (photo d'illustration) 

La Mauritanie a annoncé, mercredi, la fermeture des écoles et universités pour deux semaines afin de faire face à une recrudescence des cas de nouveau coronavirus.

Par B.K avec AFP
Créé le 03.12.20, modifié le 03.12.20

Mieux vaut prévenir que guérir ! C'est sans doute la maxime qui reflète le plus la politique du gouvernement face au coronavirus (Covid-19). Si elle semblait plus ou moins épargnée par le virus responsable de cette maladie, la Mauritanie assiste à une augmentation inquiétante du nombre de contaminations. 

Face à cette situation, les autorités ont décidé d'agir. Deux semaines après la rentrée scolaire, le ministre de l'Intérieur, Mohamed Salem Ould Merzoug, a officialisé la fermeture des écoles et universités pour au moins deux semaines. Avant d'interdire les cérémonies publiques, les rassemblements et de "limiter au strict minimum la présence des fonctionnaires dans l'administration publique", a expliqué le ministre de l'Intérieur, Mohamed Salem Ould Merzoug, lors d'une conférence mercredi à Nouakchott. Ces nouvelles mesures seront effectives dès ce vendredi. 

Près de 9.000 cas 

En même temps, le ministère mauritanien de la Santé a annoncé l'identification de 153 nouveaux cas du coronavirus lors des dernières 24 heures à l’issue des 992 tests effectués. A ce stade, la Mauritanie comptabilise 8863 cas confirmés, dont au moins 179 décès. 

Alors que la course à la vaccination continue de s'accélère, la Mauritanie adhère au programme COVAX, dont l'objectif est de garantir un accès au vaccin anti-Covid juste et équitable pour tous les pays du monde. 

Source : AFP
  • Mauritanie
  • Coronavirus
  • Epidémie
  • virus

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.