Covid-19

Gestes barrières et coronavirus : quand le président tunisien donne le mauvais exemple

Le président tunisien, Kaïs Saïed, a rendu visite à la famille d'un martyr de la révolution  Source : Présidence de la Tunisie

Couac de communication sanitaire pour le président de la Tunisie, Kaïs Saïed. Lors d'une visite chez la famille d'un martyr à El Fahs, il s'est affiché sans masque et sans respecter la distanciation sociale, en pleine pandémie de coronavirus.
Par Badr Kidiss
Créé le 19.05.20, modifié le 19.05.20

C'est l'exemple parfait de ce qu'il ne faut pas faire, à l'ère du coronavirus ! Après avoir effectué une visite inopinée à l'hôpital militaire mobile de Kébili, le président tunisien, Kaïs Saïed, s’est rendu à El Fahs, dans la soirée de ce lundi 18 mai, chez la famille d’un martyr de la Révolution. Mais sur la photo partagée sur les réseaux par la présidence de la République, on remarque que le président ne respecte pas les gestes barrières qui permettent de se protéger et protéger les autres du nouveau coronavirus (Covid-19).

D'un côté, Kaïs Saïed ne porte pas de masque de protection. Et de l'autre, il ne respecte pas la distanciation sociale avec les membres de cette famille. Dans ses bras, le président - qui est âgé de 62 ans - tient même un petit garçon d'une dizaine d'années. Pourtant, tous les scientifiques s'accordent à dire que les contacts physiques ne doivent pas être trop nombreux entre les enfants et les personnes âgées. 

Une mauvaise pratique

Si le président tunisien s'est illustré de la mauvaise manière, il semble pourtant engagé dans la lutte contre le coronavirus. C'est Kaïs Saïed himself qui a instauré le confinement ou encore le couvre-feu dans le pays. Alors que les autorités viennent de lancer une application pour tracer les malades du Covid-19 et leurs cas contacts, nul doute que cet épisode devrait faire couler beaucoup d'encre. 

Pour se protéger et protéger les autres du coronavirus, il est essentiel de respecter les gestes barrières (se laver régulièrement les mains, tousser et/ou éternuer dans son coude, utiliser un mouchoir jetable, ne pas se serrer la main et éviter les embrassades, respecter la distanciation sociale). 

  • Tunisie
  • Coronavirus
  • Santé publique
  • Politiques
  • virus