Covid-19

Face au coronavirus, la police impose le port du masque à Kinshasa

Le port du masque est désormais obligatoire à Kinshasa (image d'illustration) 

Le chef de la police dans la capitale de la République Démocratique du Congo  a décidé de lutter contre la résurgence des contaminations en veillant au respect du port du masque. Des sanctions sont prévues pour les contrevenants.

Par Arnaud Ntchapda
Créé le 30.11.20, modifié le 30.11.20

Interdit de circuler sans masque ! Depuis le 26 novembre la police de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, scrute de près les visages des habitants de la ville. L’augmentation du nombre des malades de Covid-19 a alarmé l’inspection générale de la police nationale congolaise.

Son commandant, Sylvano Kasongo, a décidé de contrôler le port du masque. Pour faire respecter ces mesures, des descentes sont prévues dans les 24 communes que compte la capitale congolaise. Gare à ceux qui n’auront pas leur masque  bien vissé sur leur boucher et leur nez !  Ils encourent des sanctions : l’amende est de 5.000 Francs Congolais.

Des statistiques qui inquiètent

Cette mesure découle de la réunion du Comité multi-sectoriel de riposte contre le Covid-19 du 25 novembre 2020. Le Premier Ministre Ilunga Ilunkamba, chef de cette cellule et ses collaborateurs ont déploré l’augmentation du nombre des contaminations et le relâchement dans le respect des gestes barrières.  

Le professeur Jean-Jacques Muyembe, secrétaire technique du Comité multi-sectoriel fait une description chiffrée de la situation : "Nous avons commencé à observer une tendance à la hausse. Il y a 3, 4 jours, c'était 20 à 39 cas par jour. Et puis, c'est passé à 50, 55 cas par jour ! Alors qu'avant, nous n'avions qu'une dizaine de cas par jour" explique-t-il à Radio France Internationale. Sur près de 13.000 cas déjà recensés en RDC, on compte presque 11.000 guéris et 333 décès.

Source : mediacongo.net, deskeco.com, RFI
  • Congo RDC
  • Coronavirus
  • Masque de protection
  • masques chirurgicaux
  • Epidémie

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.