Covid-19

Face au coronavirus, Casablanca se mure dans le silence

Les principales artères de Casablanca sont dépeuplées en cette période de confinement  Source : AlloDocteurs.Africa / Simo Shafii

De la place Mohammed V à la mosquée Hassan II, en passant par le boulevard Al Massira Al Khadra, AlloDocteurs Africa a traversé une ville dépeuplée, silencieuse et qui avance au ralenti en cette période de pandémie de coronavirus. Voilà Casablanca comme vous ne l’avez jamais imaginé.
Par Badr Kidiss
Créé le 23.04.20, modifié le 04.06.20

L'épidémie de coronavirus et le confinement imposé aux Marocains jusqu'au 10 juin a transformé Casablanca. La ville qui est habituellement vivante, animée et bondée se mure dans un silence inédit. Ce jeudi 4 juin à midi, le Royaume recensait 7967 cas déclarés de coronavirus, dont 207 décès et 7160 guérisons. Alors que Casablanca concentre le plus grand nombre de cas de contaminations au coronavirus, la ville est méconnaissable.

Plus personne ne se balade aux alentours de la mosquée Hassan II, à Casablanca  Source : AlloDocteurs.Africa / Simo Shafii

Si la mosquée Hassan II est habituellement prise d'assaut par des dizaines de milliers de fidèles, ce n'est plus le cas. En cette période de confinement, plus personne ou presque ne foule l'esplanade de la mosquée. D'autres artères comme le boulevard Al Massira Al Khadra et le boulevard Mohammed V semblent complètement dépeuplées. 

Le boulevard Mohammed V, à Casablanca, est dépeuplé en cette période de confinement  Source : AlloDocteurs.Africa / Simo Shafii
Confinement oblige, le célèbre boulevard Massira Al Khadra semble dépeuplé  Source : AlloDocteurs.Africa / Simo Shafii
À Derb Omar, les Casablancais tentent de respecter la distanciation sociale d'au moins 1 mètre Source : AlloDocteurs.Africa / Simo Shafii

Solidarité et distanciation sociale

Alors que des spots d’information sur les gestes barrières sont diffusés depuis plusieurs semaines dans les médias marocains, les autorités font aussi appel aux forces de l'ordre et aux mosquées pour renforcer la prévention. Et depuis peu, des drones survolent le ciel de plusieurs villes du Royaume pour faire respecter le confinement tandis que la Direction Générale de la Sûreté Nationale dispose désormais d'une application pour tracer le trajet des automobilistes. En parallèle, les ingénieurs et développeurs marocains n'hésitent pas à mettre la main à la pâte, en essayant de participer à la lutte contre la pandémie de coronavirus avec des inventions bien senties. 

Même les artistes et les célébrités multiplient leurs efforts pour sensibiliser au coronavirus. Face à cet engagement, les Casablancais respectent tant bien que mal les différents gestes barrières (se laver les mains régulièrement, éternuer ou tousser dans son coude, utiliser un mouchoir jetable, respecter une distance d'au moins 1 mètre avec toutes les personnes) pour se protéger et protéger les autres du Covid-19. Et c'est le plus important ! 

  • Maroc
  • Casablanca
  • Coronavirus
  • virus
  • Epidémie