Covid-19

Étude clinique sur le Covid-19 en Afrique : comment le continent veut trouver un médicament

L'Afrique prend part à la recherche face au Covid-19 (photo d'illustration)  Source : OMS

Alors que la course au vaccin contre le coronavirus (Covid-19) continue, on ne dispose toujours pas d'un traitement efficace contre cette maladie. Mais un nouvel essai clinique, 100% africain, veut changer la donne. 

Par Badr Kidiss
Créé le 26.11.20, modifié le 26.11.20

L'Afrique veut apporter sa pierre à l'édifice. Si de nombreux essais cliniques n'ont pas encore trouvé un remède contre les formes graves du coronavirus (Covid-19), treize pays africains et un réseau international de recherches ont fait équipe pour  lancer le plus vaste essai clinique sur le continent. Il s'agit de Anticov. Un essai clinique, qui contrairement aux principales études réalisées, s'intéresse aux formes légères du Covid-19. Prévu sur 19 sites répartis dans 13 pays du continent (Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Éthiopie, Ghana, Guinée, Guinée équatoriale, Kenya, Mali, Mozambique, Ouganda, RDC et Soudan), Anticov sera conduit par des Africains et supervisé notamment par l’initiative Médicaments contre les maladies négligées (DNDi).  

Si la majorité des essais cliniques dans le monde, qui axent leur travail sur les formes graves de cette maladie, n'ont pas réussi à trouver un médicament efficace, Anticov - qui bénéficie du soutient de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) - veut changer la donne. Ce programme de recherche veut prévenir les patients atteints du coronavirus d'une forme sévère de cette maladie infectieuse. Une bonne nouvelle, quand on sait que ce mal a déjà contaminé plus de 2 millions de personnes sur le continent. 

Tester simultanément plusieurs traitements

Réduire de 50% les hospitalisations dues au coronavirus en Afrique, c'est l'objectif annoncé d'Anticov. Pour cela, il adopte une approche adaptative. Autrement dit, l'essai clinique s'apprêter à tester, en même temps, de nombreux traitements existants : l'hydroxychloroquine qui est toujours prisée en Afrique, l'association lopinavir - ritonavir ou encore, les anti-viraux contre le VIH. Car si ces traitements n'ont pas fait leurs preuves face aux formes graves du coronavirus, leur efficacité contre les formes légères est toujours remise en question. 

Et comme l'essai Anticov est adaptatif, il pourra remplacer ces traitements par d'autres, jusqu'à ce qu'il obtienne un résultat satisfaisant. Fraichement lancé, ce programme a déjà commencé en République démocratique du Congo (RDC). Les autres pays devraient bientôt lui emboiter le pas. 

  • Afrique
  • Coronavirus
  • Epidémie
  • Guinée
  • Guinée Equatoriale
  • Côte d'Ivoire
  • Cameroun
  • Burkina Faso
  • Mali
  • Congo RDC
  • virus
  • Médicaments
  • Maladies infectieuses

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.