Covid-19

Covid-19 : Peut-on parler d’un variant algérien ?

Alger fait face à une augmentation inquiétante des contaminations au Covid-19 (photo d'illustration)  Source : Shutterstock

Depuis quelques jours, de nombreux médias parlent d'un variant algérien du Covid-19. Comment a-t-il vu le jour ? AlloDocteurs Africa vous dit tout.

Par Ammar Belahcen
Créé le 24.06.21, modifié le 25.06.21

Après les Anglais, Sud-Africain, Californiens ou même Bretons, au tour de l'Algérie d'avoir son variant ? Pas si sûr. Alors que le pays fait face à une augmentation des contaminations au coronavirus, certains virologues estiment pourtant qu’un variant algérien serait à l'origine de cette hausse. C'est notamment le cas du Professeur Idir Bitam qui affirme à nos confrères de TSA que l'existence de ce variant est "confirmée scientifiquement". 

Toujours selon le Pr Bitam,  le sous-variant algérien circule au moins depuis l’année dernière dans les quatre coins du pays. "Le variant se mute en fonction de l’environnement, étant donné qu’on a plusieurs biotopes en Algérie : humide, subhumide, subaride, aride, semi-aride, saharien et subsaharien. Tout cela va faire que le virus va s’adapter en fonction du climat, de l’environnement…etc". Mais le Pr Rachid Belhadj, président du syndicat des professeurs et chercheurs universitaires, ne l'entend pas de cette oreille. Ce dernier estime que toutes les informations relayées concernant un éventuel variant algérien sont infondées. 

Aucune base scientifique

Si les prélèvements effectués sur certains patients ont bien révélé que le virus à l'origine de l'infection était bien une mutation du Covid-19, rien ne laisse croire à une spécificité et le déclarer spécifiquement "algérien". D'après certains spécialistes, quatre sous-variants algériens ont été détectés, rien que dans la région d’Alger. Mais après le séquence du génome de ces virus, ceux-ci se sont avérés "pas plus transmissible, ni plus sévère" que la version originale du Covid-19. 

Submergé par les variants Alpha (sud-africain) Delta (indien), l'Algérie est à l'image du reste de l'Afrique : dépassé par une troisième vague plus forte que les précédentes, qui met sous pression des hôpitaux en manque de moyens et déjà éprouvés.

  • Coronavirus
  • Algérie
  • Alger
  • Epidémie

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.