Covid-19

Covid-19 : Maroc, Algérie, Tunisie et le dilemme des frontières

Les pays du Maghreb préparent timidement leur été (photo d'illustration) 

La saison estivale débute timidement. Si les vacances et voyages dans certains pays du Maghreb sont possibles sous conditions (quarantaine, test...), il est plus compliqué de se rendre au Maroc où les frontières sont toujours fermées. 

Par Badr Kidiss
Créé le 02.06.21, modifié le 02.06.21

A chaque pays sa stratégie contre le Covid-19. En Afrique, les voyages sont possibles mais soumis aux restrictions en vigueur dans chaque pays, notamment la présentation d'un test PCR négatif. Mais alors que l'Algérie vient de rouvrir partiellement ses frontières, après plus d'un an de fermeture, d'autres pays de la région n'ont toujours pas déverrouillé leur ciel. C'est notamment le cas du Maroc, dont les frontières sont officiellement fermées jusqu'au 10 juin. 

Avec plus de 520.000 cas confirmés, le Maroc est le pays maghrébin ayant enregistré le plus de cas de contaminations au SARS-CoV-2, le virus responsable du Covid-19. Mais le Royaume a recensé moins de décès que la Tunisie qui comptabilise quelques 347.000 cas dont au moins 12.720 décès, contre un peu plus de 9.000 morts sur le sol marocain.

Un 1er juin qui suscite l'espoir

Mais que ce soit au Maroc, en Algérie ou en Tunisie, ce mardi 1er juin semble planter le décor de la saison estivale. Si l'Algérie a rouvert son ciel à la France, l'Espagne, la Tunisie et la Tunisie, cette réouverture limitée s'accompagne de conditions draconiennes : isolement obligatoire de cinq jours dans un des hôtels sélectionnés par les autorités et frais de confinement et de dépistage à l'arrivée à la charge des visiteurs. De quoi provoquer la colère des ressortissants algériens, notamment ceux en France, qui ont dû composer avec la fermeture des frontières et la suspension des vols commerciaux et des liaisons maritimes décidées le 17 mars 2020. A ce stade, le pays le plus peuplé au Maghreb a enregistré près de 3.500 décès des suites du Covid-19. 

Chez le voisin tunisien, les autorités ont décidé d'assouplir les conditions d'entrée. Depuis ce 1er juin, les voyageurs vaccinés contre le Covid-19 peuvent séjourner en Tunisie sans passer par la quarantaine. La situation est un peu plus plus compliquée au Maroc. "Au regard des résultats positifs enregistrés dans la courbe des infections au nouveau coronavirus et des avancées réalisées dans le cadre de la campagne nationale de vaccination contre cette pandémie", le gouvernement marocain a lui aussi décidé d'alléger les restrictions sanitaires à partir du 1er juin. Mais si les autorités ont officialisé la réouverture des plages, des théâtres et des salles de cinéma, elles ne sont pas encore prononcées sur la réouverture prochaine des frontières aériennes. Aux dernières nouvelles, le Royaume pourrait mettre en place un certificat numérique de circulation pour autoriser les déplacements des personnes vaccinées ou disposant d'un test PCR négatif. Affaire à suivre... 

  • Maroc
  • Algérie
  • Tunisie
  • Coronavirus
  • Epidémie

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.