Covid-19

Covid-19 : l’Algérie alloue 9 millions d’euros pour l’acquisition du premier lot de vaccins

L'Algérie se donne les moyens de vacciner la population contre le Covid-19 (Image d'illustration) 

L'Algérie avance peu à peu dans la lutte contre le Covid-19. Durant le mois janvier, le pays prévoit d'acquérir 500.000 doses d'un premier lot de vaccins. Cela devrait permettre de vacciner 250 000 Algériens.

Par Massinissa Benlakehal
Créé le 31.12.20, modifié le 31.12.20

L’Algérie va allouer un important budget pour l’acquisition du vaccin contre la Covid-19. Selon le directeur général du Budget au ministère des Finances, le gouvernement a dégagé une première enveloppe de 1,5 milliards de dinars (9,2 millions d’euros) pour acquérir 500.000 doses du vaccin.

S’exprimant sur une chaîne de télévision privée, ce mercredi, Abdelaziz Fayed a indiqué que le budget en question reste ouvert. Il pourrait, selon lui, atteindre la somme de 20 milliards de dinars (123 millions d’euros) si besoin il y a. "Le gouvernement veut éviter tout risque de pénurie", a-t-il précisé. La livraison du premier lot de vaccin, a-t-on annoncé, se fera au mois de janvier 2021.

Vaccin russe ou britannique 

Le comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie s’est réuni la semaine dernière pour discuter du vaccin adéquat afin de pouvoir entamer la campagne de vaccination durant le mois de janvier. Le choix de l’Algérie a porté, jusque-là, sur deux vaccins. Il s’agit du vaccin russe Sputnik V, développé par le centre de recherche Gamaleïa de Moscou et du vaccin britannique AstraZeneca, développé en partenariat avec l'université d'Oxford.

Les deux vaccins en question, explique-t-on, répondent aux besoins du pays, notamment en matière de conservation des doses. L’Algérie fait le choix d’un vaccin pouvant être conservé dans réfrigérateurs adéquats et classiques avant de pouvoir l’injecter à la population. Les autorités, par le biais du ministre de la santé, avaient annoncé début décembre que le vaccin serait gratuit pour l’ensemble de la population. Selon un bilan du ministère de la santé, le pays a enregistré, depuis le début de la pandémie, près de 100.000 cas de contaminations, et déplore plus de 2.500 décès. L'arrivée du vaccin devrait donc grandement soulager l'Algérie. 

  • Epidémie
  • Coronavirus
  • Alger
  • Algérie
  • Vaccin
  • Santé publique

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.