Covid-19

Covid-19 : en Guinée équatoriale et au Cameroun, le taux de contamination monte en flèche

L'épidémie repart de plus belle au Cameroun et en Guinée équatoriale (image d'illustration) 

Face à la propagation fulgurante du coronavirus, les autorités sanitaires de la Guinée équatoriale et du Cameroun pointent du doigt l’irresponsabilité et l’insouciance des populations, vivement appelées à se ressaisir à respecter les gestes barrières.

Par Arnaud Ntchapda
Créé le 23.02.21, modifié le 23.02.21

C’est ce que l’on appelle une remontée fulgurante. Le coronavirus reprend du poil de la bête en Afrique centrale, et inquiète. Comme au Gabon où la seconde vague donne lieu à une propagation rapide du Covid-19, le Cameroun et la Guinée équatoriale voisins subissent eux aussi un rebond épidémique. 

Les deux pays connaissent une hausse fulgurante des contaminations ces derniers jours. Au Cameroun, les statistiques les plus récentes font état d'une hausse du nombre de cas et d'un taux d'occupation des lits d'hôpitaux qui est passé de 1,5% à la mi-janvier à 5%  au 18 février. À cette date, on comptait plus de 33.700 cas positifs depuis le début de l'épidémie, dont au moins 2.200 cas actifs et 523 décès. Une nette augmentation par rapport à la semaine précédente : 23 personnes ont perdu la vie. 

Comportements "négligents" et "irresponsables"

En Guinée équatoriale, une communication du ministère en charge de la Santé fait état d'un taux de contamination qui en 7 jours est passé de 4,4% à 6,2%. "Ces dernières semaines, il y a eu une augmentation notable des cas confirmés et, par conséquent, du taux de positivité, malgré le fait que la Guinée équatoriale continue d’être l’un des pays ayant le plus grand contrôle sur l'épidémie, au niveau continental et au niveau mondial", déplore le Comité technique national de surveillance et de réponse au COVID-19 du ministère.

Cette structure dénonce des "comportements négligents et irresponsables de la population, tant au niveau individuel qu’institutionnel". Bien qu’elle ne soit pas aussi virulente, la même justification est servie au Cameroun. "À tous ceux qui continuent de spéculer, notez que la situation du Covid-19 peut à tout moment s’empirer, du fait de nos comportements. La situation peut dégénérer à tout moment. Respectons les gestes barrières et portons nos masques. Prenons garde !", exhorte sur Twitter le ministre de la santé camerounais, Malachie Manaouda. Ces tendances inquiétantes surviennent alors même que l'Afrique a franchi la barre des 100.000 morts du coronavirus depuis le début de l'épidémie. 

  • Coronavirus
  • Guinée Equatoriale
  • Cameroun
  • Epidémie
  • mesures barrières
  • masques chirurgicaux
  • Santé publique

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.