Covid-19

Covid-19 en Algérie : "nous risquons le pire"

Premier foyer de la pandémie, la wilaya de Blida est sous confinement total  Source : Oussama.houssam / Shutterstock

Alors que la pandémie de coronavirus continue de se propager en Algérie, le ministre de la Santé insiste sur la nécessité de respecter le confinement partiel. 
Par Badr Kidiss
Créé le 06.04.20, modifié le 06.04.20

Les prochains jours sont cruciaux. Alors que l'Algérie recense aujourd'hui au moins 1423 cas confirmés de coronavirus, dont 173 décès et 90 guérisons, les autorités sanitaires s'attendent à un pic épidémiologique dans les prochains jours. 

"Nous risquons le pire si les Algériens ne respectent pas le confinement", avertit le ministre de la Santé, le Pr Abderrahmane Benbouzid. Avant de rappeler que toutes les mesures nécessaires ont été prises, et que des équipements médicaux nécessaires ont été importés. 

"Une hausse alarmante"

"Le rythme des contaminations connaîtra une hausse alarmante, nécessitant une mobilisation et une solidarités des citoyens, à qui je rappelle l'obligation de respecter le confinement et toutes les mesures prises par les autorités. La discipline reste notre unique atout", rappelle le ministre lors d'une émission diffusée par la télévision algérienne. 

Samedi dernier, les autorités ont prolongé les mesures de confinement partiel à l'ensemble de leur territoire. Pour l'heure, seule la wilaya (préfecture) de Blida est placée en confinement total. 

  • Algérie
  • Coronavirus
  • Santé publique
  • virus
  • Blida
  • Alger