Covid-19

Covid-19 au Cameroun : l'enseignement à distance s'installe, malgré les dysfonctionnements

Malgré quelques dysfonctionnements, l'enseignement à distance commence à s'imposer au Cameroun (Illustration) 

Alors que la pandémie de coronavirus s'accélère au Cameroun, les autorités misent sur l'enseignement à distance pour éviter une année blanche à des millions d'élèves privés d'école. 

Par Marinette Nguimfack Standley
Créé le 28.03.20, modifié le 30.03.20

L'école à la maison, ça peut marcher ? C'est la question que tout le monde se pose alors que cela fait bientôt deux semaines que les écoles et universités camerounaises sont fermées pour freiner l’épidémie de coronavirus. 

Dans tous les cas, enseignants, parents et élèves doivent se surpasser pour rattraper les cours, à l'heure où l'accès à internet n'est pas toujours garanti. 

Faisabilité

A l’Institut Universitaire de la Côte (IUC) à Douala, les étudiants suivent déjà la phase préparatoire du début des cours du second semestre. Le chef de division du développement numérique Marcellin Tchango explique à AlloDocteurs.Africa comment l’établissement fait face à cette situation : "Nous avons créé des salles numériques grâce à des interfaces comme Microsoft. Cela permettra aux étudiants de recevoir les cours 48h avant. Selon le programme établi, les apprenants recevront les explications à domicile, sous forme de vidéoconférence. Ils pourront poser des questions à l’enseignant grâce à la messagerie instantanée. Ils seront évalués sur le même modèle". Avant de préciser que pour éviter toute forme de tricherie, le temps d’évaluation sera très réduit.

Côté matériel, l’étudiant devra disposer d'un ordinateur et une bonne connexion internet. Si cette nouvelle forme d'apprentissage enchante les étudiants, bon nombre d'entre eux nous ont fait part de leur inquiétude par rapport à l'accès à Internet. 

Internet, le seul frein ? 

Que vaut l'enseignement à distance si la connexion Internet n'est pas au rendez-vous ? Au Cameroun, les réseaux de télécommunications ne sont pas très développés. Très souvent, la connexion Internet est instable, caractérisée par un débit lent ou perturbé.  

A Douala, la dernière coupure d'Internet, survenue le 16 janvier dernier, a duré 3 jours. Un problème qui pourrait freiner le développement de cette nouvelle forme d'apprentissage.  

  • Cameroun
  • Coronavirus
  • Enfant
  • Santé publique
  • Epidémie

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.