Covid-19

Coronavirus : touchée par le variant sud-africain, Mayotte fait le choix du couvre-feu

Mayotte instaure le couvre-feu pour limiter la propagation des variants du virus responsable du Covid-19 (photo d'illustration) 

Alors que les déplacements entre Mayotte, la Métropole et La Réunion sont possibles que pour "motifs impérieux", les autorités viennent d'annoncer l'instauration d'un couvre-feu à partir de ce jeudi.

Par BK avec AFP
Créé le 19.01.21, modifié le 19.01.21

Un couvre-feu sera instauré à 18h à partir de jeudi et pour quinze jours à Mayotte, a annoncé le représentant de l'Etat après la découverte de quatre cas de contamination au variant sud-africain du coronavirus. Ce couvre-feu s'appliquera entre 18h et 4h du matin, a précisé le préfet Jean-François Colombet, sur la chaîne de télévision la 1ère. Les bars, restaurants et autres commerces seront fermés mais la livraison de nourriture sera tolérée, a-t-il ajouté.

"La situation que nous connaissons aujourd'hui est sans doute plus sérieuse que celle que nous avons combattue au cours de l'année 2020", a souligné le préfet. Au-delà du couvre-feu, le préfet a confirmé le maintien des vols à destination de l'Hexagone et de la Réunion, assorti toutefois d'une obligation d'un test PCR négatif et d'une mise à l'isolement pendant sept jours. Concernant les arrivées clandestines de "kwasa-kwasa", ces embarcations légères transportant des migrants, des moyens supplémentaires vont être déployés. "J’ai engagé tous les moyens qui sont mis à ma disposition pour faire en sorte que les kwasa en provenance de l’étranger soient stoppés, interceptés ou refoulés", précise Jean-François Colombet. Des opérateurs nautiques et aéronautiques participeront à la détection de ces embarcations tout comme la gendarmerie maritime et la direction des affaires maritimes. 

Le variant sud-africain fait trembler l'île

Ce nouveau tour de vis survient après la confirmation de quatre cas de contamination au variant sud-africain du Covid-19 sur l'île. Plus contagieux, ce variant pourrait même être "à l'origine de l'augmentation des nouvelles infections dans la sous-région", précise Dr Matshidiso Moeti, la directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique. A ce stade, le variant sud-africain - qui est aussi connu sous le nom de 501.V2 - s'est propagé dans une vingtaine de pays dans le monde, notamment la France, le Maroc, la Gambie et la Zambie.

Sur le plan économique, le préfet a annoncé la réactivation des dispositifs d’aide aux entreprises, le maintien de la commande publique tout comme celui des programmations des contrats de convergence et de transition et des fonds européens.

Source : AFP
  • Mayotte
  • Coronavirus
  • Epidémie
  • virus

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.