Covid-19

Coronavirus : on vous dit tout sur le vaccin Johnson & Johnson

Le vaccin Johnson & Johnson a des avantages logistiques intéressants pour l'Afrique (Image d'illustration) 

Le vaccin Johnson & Johnson rencontre un succès grandissant sur le continent africain ! On vous dit tout ce qu'il faut savoir sur cette piqûre qui pourrait faire de l'ombre aux remèdes de Pfizer et AstraZeneca. 

Par Alicia Mihami avec AFP
Créé le 11.03.21, modifié le 11.03.21

La course au vaccin continue ! Alors que les pays du monde entier tentent de vacciner leur population le plus vite possible, l'arrivée d'un nouveau vaccin, produit par le laboratoire américain Johnson & Johnson, pourrait simplifier la tâche de nombreux pays. En effet, ce vaccin présente deux avantages logistiques de taille pour les pays d'Afrique. L'Afrique du Sud a misé sur Johnson & Johnson après l'abandon du vaccin AstraZeneca, peu efficace contre le variant sud-africain et le Maroc vient aussi d'autoriser l'usage du vaccin Johnson & Johnson sur son territoire. 

Il ne nécessite qu'une seule injection, contrairement aux vaccins de Pfizer/BioNTech, Moderna ou AstraZeneca, qui eux se prennent en deux doses espacées de plusieurs semaines. Et surtout, il peut se conserver jusqu'à 3 mois dans des températures de réfrigérateur "classique" (entre 2 et 8 degrés), ce qui facilite sa distribution. Le vaccin Pfizer/BioNTech notamment, ne peut être conservé que dans des réfrigérateurs spécifiques, entre -60 et -80 degrés. 

Efficacité mitigée

Son efficacité a été testée lors d'essais cliniques sur environ 40.000 personnes âgées de 18 ans ou plus dans plusieurs pays, notamment les Etats-Unis, le Mexique, le Brésil et l'Afrique du Sud. Environ la moitié a reçu le vaccin, l'autre moitié un placebo, et les deux groupes ont été comparés. Le vaccin s'est révélé efficace à 85% pour empêcher les formes graves du Covid-19, une donnée cruciale car c'est ce qui évite les hospitalisations et les décès. Aucune personne vaccinée n'est morte du Covid-19 lors des essais, contre sept décès dans le groupe placebo.

En revanche, le vaccin s'est révélé un peu moins efficace pour prévenir les formes modérées à sévères de la maladie : seulement 66%, aves des variations significatives en fonction des pays : de 72% d'efficacité aux Etats-Unis, il passait à 64% en Afrique du Sud. Le résultat de 66% ne peut pas totalement être comparé avec les 95% d'efficacité affichés par les vaccins de Pfizer et Moderna, avertissent les experts. En effet, les essais cliniques de ces deux derniers ont été menés alors que les variants, notamment le variant sud-africain, n'étaient pas encore répandus. 

Quelle technologie?

Le vaccin de Johnson & Johnson est un vaccin à "vecteur viral", c'est-à-dire qu'il utilise comme support un autre virus peu virulent, transformé pour y ajouter des instructions génétiques d'une partie du virus du coronavirus. Une fois dans les cellules, une protéine typique du Covid-19 est produite, éduquant le système immunitaire à le reconnaître. L'entreprise pharmaceutique a annoncé étudier l'effet de deux doses au lieu d'une seule, sur la protection immunitaire, mais certains scientifiques ont exprimé des réserves sur l'effet de cette dose supplémentaire. Selon eux, le système immunitaire pourrait reconnaître le virus "véhicule" peu virulent injecté une seconde fois, et l'éliminer avant même qu'il puisse agir.

Le vaccin Johnson & Johnson présente peu d'effets secondaires : les plus fréquemment observés lors des essais cliniques étaient une douleur à l'endroit de l'injection, des maux de tête, de la fatigue et des douleurs musculaires. En Afrique du Sud, au moins un cas d'anaphylaxie, une grave réaction allergique, a été observé. Ces réactions allergiques restent très rares, mais elles ont aussi été provoquées par des injections des vaccins de Moderna et Pfizer. L'arrivée de ce nouveau vaccin sur le marché est une bonne nouvelle pour les pays du continent africain, qui pourraient ainsi accélérer leurs campagnes de vaccination et mettre enfin la pandémie derrière eux !

  • Maroc
  • Afrique
  • Afrique du Sud
  • Vaccin
  • Coronavirus
  • Epidémie
  • Santé publique

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.