Covid-19

Coronavirus : Madagascar décide finalement de vacciner contre le Covid-19

Madagascar a finalement décidé d'utiliser le vaccin mais continue de vanter le Covid Organics (Image d'illustration) 

Après des mois de défiance, Madagascar a finalement décidé d'avoir recours au vaccin contre le coronavirus. L'île avait jusqu'à présent refuser de commander des doses, préférant vanter les mérites d'un remède naturel. 

Par Alicia Mihami
Créé le 26.03.21, modifié le 26.03.21

Madagascar décide finalement de vacciner contre le Covid-19 ! Après une concertation entre les membres de l’académie nationale de médecine de Madagascar et le chef de l’Etat Andry Rajoelina, le gouvernement malgache a finalement décidé d'avoir recours au vaccin, sans abandonner pour autant le remède anti-Covid local, le Covid Organics. 

"Nous allons chercher et utiliser des vaccins efficaces contre la variante de Covid 19 qui ravage Madagascar", indique le gouvernement, promettant que la vaccination restera facultative : "il a été décidé que prendre le vaccin est un choix et ne devrait pas être obligatoire". L’État maintient aussi l’utilisation du remède anti-covid local, le Covid Organics, dans les traitements curatifs et préventifs de la pandémie.

Remède naturel privilégié

Le Covid Organics a toujours le vent en poupe ! Samedi dernier, le président Malgache s’est encore montré hésitant dans son intervention télévisée, en indiquant que lui et sa famille n’avaient pas l’intention de se faire vacciner, et pour répondre aux critiques de ses adversaires sur sa réticence à commander les vaccins, il est même allé jusqu’à déclarer: "Si on commande un vaccin, on va d’abord le tester sur l’opposition".  Andry Rajoelina et sa famille préfèrent encore faire confiance au Covid Organics. L'OMS avait pourtant mis en garde en mai dernier contre cette boisson à base d'artemisia, une plante médicinale, soulignant qu'aucune étude scientifique ne prouvait son efficacité. 

Alors que la plupart des pays se démènent pour obtenir des vaccins "validés par l'OMS", le gouvernement malgache "recommande un traitement à base de plantes qu'il qualifie de remède miracle alors qu'aucun élément ne permet de penser" que le CVO "est efficace dans la prévention des infections au Covid-19" dénonce Amnesty International, qui évoque une atteinte aux droits des Malgaches de bénéficier des meilleurs soins possibles. Ce dernier mois, Madagascar a enregistré près de 2.500 nouveaux cas de coronavirus et 45 décès, selon le président, qui a affirmé que ces chiffres n'avaient "rien d'inquiétant". Il a précisé que son pays entrait dans une deuxième vague d'infections et que le variant sud-africain du virus était présent dans l'île. 

  • Madagascar
  • Coronavirus
  • Epidémie
  • Vaccin contre le Covid
  • OMS
  • Artemisia
  • Afrique

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.