Covid-19

Coronavirus : "Les pays africains ne seront pas en mesure de faire face"

Le nouveau coronavirus (Covid-19) continue à se propager en Afrique (Illustration)  Source : Shutterstock

Le coronavirus se propage en Afrique . Mais il ne faut pas "agir dans la précipitation et dans l'émotion", nous explique le Docteur Constant Kansango Tchandema, médecin traitant au Centre de Santé Grain de Senevé à Lumata, au coeur de la République démocratique du Congo (RDC).

Par Badr Kidiss
Créé le 19.03.20, modifié le 19.03.20

Ça se complique ! Si début mars, l'Afrique ne comptait que trois cas de contamination au Covid-19, en Egypte, en Algérie et au Nigeria, le continent en compte aujourd'hui plus de 650, dont 16 décès et une quarantaine de guérisons. Peut-on faire face à l'épidémie de coronavirus sur le sol africain ? Réponses du Dr Constant Kansango Tchandema, médecin traitant en RDC. 

AlloDocteurs.Africa : quels sont les conseils pratiques que vous donnez aux gens qui nous lisent ? 

Dr Constant Kansango Tchandema : Le conseil pratique que je peux donner à vos lecteurs est de respecter les mesures d'hygiène générale, notamment le lavage des mains au savon mais aussi le fait de se tenir à plus d'un mètre d'une personne qui tousse ou qui éternue. 

AlloDocteurs.Africa : l’Afrique est à ce stade le continent le moins touché par le Covid-19. Y-a-t-il une explication scientifique à cela ? 

Dr.C.K.T : Nous ne pouvons pas dire qu'il y a une explication scientifique au fait que l'Afrique soit le continent le moins touché. Néanmoins, il est clair que certains pays ont pris des mesures pour freiner l'épidémie. Par exemple, la mise en quarantaine des personnes qui viennent en Afrique en provenance de pays touchés par le Covid-19.  

AlloDocteurs.Africa : Y-a-t-il, comme le dit la rumeur, une chance que le Coronavirus fasse moins de victimes en Afrique grâce à ses températures élevées ? 

Dr.C.K.T : Pour le moment, nous n'avons pas des études détaillées qui prouvent qu'il y aurait un rapport entre les températures élevées en Afrique et le faible nombre de cas identifié sur le continent. 

AlloDocteurs.Africa : Que faire pour lutter contre les fake News, les rumeurs, sur le coronavirus ?

Dr.C.K.T : La première des choses qu'il faudrait faire face à cette pandémie est de ne pas agir dans la précipitation et dans l'émotion ! Nous devons nous mettre en tête qu'effectivement, le Covid-19 est une pathologie dangereuse et que chaque citoyen a la responsabilité et le pouvoir de se protéger et de protéger les autres. Les populations africaines doivent suivre à la lettre les instructions que les autorités compétentes de chaque sont en train de mettre en place pour protéger la population.

 

AlloDocteurs.Africa : Des pays africains se "barricadent" face à la pandémie. Est-ce une bonne stratégie ? 

Dr.C.K.T : Fermer une frontière peut être stratégique, selon l'évaluation de chaque pays. Mais le plus important est que les contrôles sanitaires soient bien effectués au niveau des différents points d'entrée afin de pouvoir détecter et suivre les cas suspects ou confirmés, notamment ceux qui viennent des zones touchées par le Covid-19.

AlloDocteurs.Africa : Pour le moment, la majorité des malades en Afrique sont des "cas importés". Comment expliquez-vous cela ? 

Dr.C.K.T : Prenons par exemple le cas de la RDC (République Démocratique du Congo). La situation épidémiologique que nous avons, en date du 17 mars, c'est 4 cas confirmés de Covid-19 (3 nouveaux cas ont été confirmés depuis). Quand on s'intéresse à ces cas, on se rend compte que ces malades ont séjourné dans des pays touchés par l'épidémie. A leur arrivée en RDC, ils ne présentaient pas de symptômes quand ils ont été contrôlés. Mais à partir du moment où ils ont été testés positifs au Covid-19, un travail de recherche est effectué pour identifier tous les cas contacts avant de les mettre en isolement. Ce qui permet de limiter le risque de propagation de l'épidémie et de transmission locale du Covid-19.

AlloDocteurs.Africa : Alors que la RDC s'apprête à vaincre l'épidémie d'Ebola, est-ce que vous estimez que le systèmes de santé congolais est prêt à faire face au Coronavirus ?  

Dr.C.K.T : La majorité des systèmes de santé en Afrique manquent de ressources et d'équipements. On peut dire effectivement que les pays africains ne seront pas en mesure de faire face au Covid-19, vu les caractéristiques de nos systèmes de santé. Néanmoins, la RDC qui a presque fini de lutter contre l'épidémie d'Ebola, peut tirer une expérience de ce combat afin de pouvoir faire à cette nouvelle épidémie.

AlloDocteurs.Africa : Quels sont, à vos yeux, les pays les mieux et les moins bien préparés selon vous?

Dr.C.K.T : Nous ne pouvons pas dire que tel pays est mieux préparé que l'autre. Au niveau général, tous les pays africains ont décelé des problèmes au niveau de leurs systèmes de santé. Mais le véritable enjeu actuel est la communication, c'est-à-dire la manière avec laquelle les pays vont communiquer autour du Covid-19 mais aussi le suivi des personnes qui ont été diagnostiquées positives au coronavirus.

AlloDocteurs.Africa : Pour le moment, quels sont les traitements utilisés en Afrique ? 

Dr.C.K.T : Nous n'avons pas encore un protocole bien précis, à ma connaissance, par rapport au traitement du coronavirus. Nous attendons justement d'avoir des informations là-dessus.

AlloDocteurs.Africa : Du coup, le même remède proposé au Maroc n'est sans doute pas celui qu’on prescrit au Cameroun ou aux Seychelles ? 

Dr.C.K.T : Par rapport au protocole thérapeutique, il est vrai que les différents pays africains suivent certaines recommandations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Mais il y a aussi des pays sur le continent qui misent sur leur propre protocole afin de faire face à cette pathologie.

AlloDocteurs.Africa : Où en est la recherche mondiale de  remède / vaccins ?  

Dr.C.K.T : A ce jour, plusieurs tests cliniques sont en cours. Les résultats de ces tests ne seront communiqués que dans les mois à venir. En Chine, il y a actuellement des essais cliniques dont les résultats seront peut-être connus avant la fin de l'année. D'autres pays sont en train de travailler dessus pour des résultats attendus en 2021. A ce jour, plusieurs laboratoires de plusieurs pays se sont lancés dans des essais cliniques dont les résultats ne sont pas encore disponibles.

AlloDocteurs.Africa : L’Afrique pourra-t-elle se les payer?

Dr.C.K.T : Pour que l'Afrique ait les moyens de se payer ses remèdes, il faudrait déjà qu'ils soient disponibles ! 

  • Congo RDC
  • Coronavirus
  • Epidémie
  • Santé publique
  • Afrique