Covid-19

Coronavirus : Les Marocains bloqués à l’étranger appellent à des sit-in devant les ambassades

De nombreux Marocains bloqués à l'étranger appellent à l'aide (photo d'illustration)  Source : pixinoo / Shutterstock

Alors que la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19) continue à gagner du terrain, les Marocains bloqués dans différents pays de la planète appellent à des sit-in, ce 11 mai, devant les ambassades et consulats du Maroc à travers le monde. Ils réclament une intervention royale ou celle du Parlement pour faciliter leur rapatriement.  

Par Ammar Belahcen
Créé le 07.05.20, modifié le 09.05.20

C’est une situation qui ne ravit personne. Loin des siens, les Marocains bloqués à l’étranger depuis la fermeture des frontières marocaines demandent à regagner leur pays natal. A l'heure où la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19) s'enracine au Maroc et dans le reste du monde, le ministre des Affaires étrangères s’est exprimé sur le sujet en assurant qu’ils seront de retour bientôt. 

Mais les propos du ministre ne les ont pas vraiment rassurés, puisqu'aucune date de rapatriement n’a été fixée pour le moment. "Après avoir perdu l’espoir que ce gouvernement nous rapatrient, comme l’ont fait tous les pays, nous nous déclarons contraints d’organiser des sit-in de protestation devant les consulats marocains dans divers pays du monde", précisent les Marocains coincés à l'étranger dans un communiqué parvenu à notre rédaction. Les manifestations seront prévues ce lundi 11 mai 2020 à partir de 13h, détaille le communiqué parvenu à AlloDocteurs Africa.

Pas de rapatriement avant le 20 mai ? 

Plus de 22.000 Marocains attendraient encore de pouvoir rentrer au Royaume, selon la presse locale, avec de gros contingents en France, en Turquie et en Espagne. Depuis que le pays a annoncé la fermeture de ses frontières aériennes et maritimes pour ralentir la propagation de la pandémie de Covid-19, de nombreux ressortissants ont demandé à être rapatriés.

Face à cette situation, le directeur des affaires consulaires au Ministère des Affaires étrangères, Mohamed Basri, rappelle sur les ondes de Radio 2M qu'"il faut que toutes les conditions soient réunies pour que le rapatriement soit réussi", en faisant notamment allusion à la sécurité sanitaire à l'ère du nouveau coronavirus. Interrogé sur une éventuelle date de rapatriement pour les Marocains bloqués à l'étranger, Basri a esquivé la question, en précisant "qu'à partir du 20 mai, date du déconfinement, des décisions importantes seront annoncées".

  • Maroc
  • Coronavirus
  • Epidémie
  • virus