Covid-19

Coronavirus : le Maroc interdit les déplacements entre plusieurs villes du royaume

De plus en plus de Marocains "oublient" de porter un masque de protection  Source : AlloDocteurs Africa / Simo Shafii

Alors que le Maroc vient de franchir la barre des 20.000 cas de contaminations au coronavirus (Covid-19), les autorités viennent d'annoncer l'interdiction de se déplacer depuis et vers plusieurs villes du royaume.

Par Ammar Belahcen
Créé le 26.07.20, modifié le 26.07.20

La cacophonie est générale. Alors que la majorité des Marocains préparent les festivités de Aïd-al-adha et que certains d'entre eux sont en vacances dans les quatre coins du royaume, les autorités ont annoncé l'interdiction des déplacements entre plusieurs villes du royaume. A partir de ce dimanche 26 juillet à 23h59, il est impossible de se rendre ou de quitter les villes de Tanger, Tétouan, Fès, Meknès, Casablanca, Berrechid, Settat, Marrakech. Une décision "de dernière minute" que les autorités ont justifiée par "la hausse considérable, ces derniers jours, des cas de contamination au Covid-19 dans plusieurs préfectures et provinces".

Si de nombreux citoyens semblent "oublier" les gestes barrières à la plage et dans les principaux souks réservés à la vente des moutons, ces derniers jours ont été marqués par une augmentation inquiétante du nombre de personnes atteintes par le SRAS-CoV-2, le virus responsable du coronavirus (Covid-19). Ce dimanche 26 juillet, les autorités ont annoncé l'identification de 633 nouveaux cas de contamination au coronavirus en 24h. Depuis l'apparition de cette maladie infectieuse sur le sol marocain le 2 mars, les autorités ont enregistré, à la date du 26 juillet à 20h GMT, 20.278 cas confirmés, dont au moins 313 décès et près de 16.500 guérisons. 

Des exceptions 

Après avoir reconfiné de nombreux quartiers à Tanger et placé en quarantaine Safi, le Maroc veut freiner la propagation de l'épidémie de coronavirus. Mais bien qu'il aient interdit les déplacements entre 8 villes, les autorités précise que "les personnes aux besoins médicaux urgents, les personnes travaillant dans les secteurs public et privé qui sont munies d’ordres de mission délivrés par leurs responsables" ne sont pas concernées par cette mesure. Pour se déplacer, ces personnes doivent obtenir/présenter "une autorisation spéciale de déplacement délivrée par les autorités locales". 

A l'approche d'un Aïd-Al-Adha qui s'annonce sans précédent, les autorités expliquent que l'interdiction de se déplacer ne s'applique au transport de marchandises et de produits de base. Celui-ci "se déroulera dans des conditions normales et fluides pour approvisionner les citoyens en leurs besoins quotidiens". 

  • Maroc
  • Coronavirus
  • Epidémie
  • virus
  • Casablanca
  • Santé publique

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.