Covid-19

Coronavirus : le Maroc fixe trois conditions pour la levée du confinement

À Casablanca, les rues sont dépeuplées  Source : AlloDocteurs Africa / Simo Shafii

Le ministre marocain de la Santé Khalid Ait Taleb a fixé plusieurs conditions pour la levée du confinement. D'après lui, une série de conditions doivent être réunies pour la levée de l'état d'urgence sanitaire, de sorte à éviter un retour en arrière dans le combat contre la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19).
Par Ammar Belahcen
Créé le 12.05.20, modifié le 12.05.20

Le déconfinement n'est pas pour demain ! Alors que le Maroc a franchi la barre des 6400 malades du Covid-19, "trois conditions sont à remplir pour amorcer le déconfinement, particulièrement la stabilité de la situation épidémiologique, la tendance à la baisse des nouveaux cas de contamination et l’inflexion de l’indicateur de propagation du virus sous la valeur 1", explique le ministre de la Santé, lors d’un entretien à la première chaîne de télévision marocaine.

Toujours selon le ministre, "une fois que la situation épidémiologique se stabilise et que l’indice de propagation du virus recule, on pourra parler de levée de l’état d’urgence sanitaire". "Une telle décision implique une lourde responsabilité que tout le monde doit assumer, chacun de sa position", a-t-il relevé, tout en insistant sur la nécessité de consolider les acquis réalisés afin de réunir les conditions d’un déconfinement graduel, bien évidemment dans le respect des mesures de prévention.

Un déconfinement progressif

Toute levée du confinement sanitaire, a-t-il résumé "devra être progressive et le fruit des approches proposées par les différents secteurs". Ait Taleb a dans ce contexte affirmé que "nous ne sommes pas à l’abri en dépit des mesures prises", tout en estimant que toute précipitation ou démarche non calculée "peut coûter cher".

Malgré les mesures préventives adoptées, la progression de la pandémie de Covid-19 au Maroc soulève bien des interrogations, à l’instar de l’apparition de foyers épidémiques industriels ou familiaux. Le ministre a également cité les cas de contaminations au coronavirus observés chez une centaine de jeunes marocains, dont certains se trouvent dans un état critique.  

  • Maroc
  • Coronavirus
  • virus
  • Santé publique
  • Epidémie