Covid-19

Coronavirus : le Congo intensifie ses efforts pour réussir son déconfinement

Le Congo veut augmenter ses capacités de test du coronavirus (photo d'illustration)  Source : OMS

Après avoir mis fin à un confinement qui a duré 46 jours, le gouvernement congolais multiplie ses efforts pour éviter un rebond des contaminations au nouveau coronavirus (Covid-19).

Par Arnaud Ntchapda
Créé le 19.05.20, modifié le 19.05.20

Doucement mais sûrement. Alors que ce mardi 19 mai coïncide avec le deuxième jour du déconfinement progressif de la République du Congo, de nombreuses personnes commencent à flâner dans les rues du pays. Si le nouveau coronavirus (Covid-19) semble toujours sévir au Congo, le premier ministre, Clément Mouamba, explique l’interruption du confinement par des raisons économiques.

“La prise en charge de la riposte contre le Covid-19 nécessite des moyens financiers importants que ne peut plus générer une économie bloquée par les contraintes du confinement total. Après 46 jours de confinement total, la Coordination nationale de gestion de la pandémie à coronavirus Covid-19, dans un souci d’équilibre entre l’intérêt sanitaire du peuple Congolais et la survie économique et sociale de la Nation, a décidé, sous la très haute autorité du Président de la République, du déconfinement progressif et par paliers“, fait savoir le chef du gouvernement dans un message diffusé lundi.  

Réussir le déconfinement

Après avoir opté pour la potion malgache à base d'artemisia, Covid-Organics, le gouvernement a annoncé la disponibilité de masques de protection pour aider la population à se protéger et protéger les autres du coronavirus. Le premier ministre congolais ajoute que le déconfinement va être “progressif et par paliers“, selon les zones de circulation du SRAS-CoV-2, le virus responsable du Covid-19. 

Mais ce déconfinement progressif ne veut pas dire que le coronavirus est vaincu. D'ici septembre 2020, les autorités veulent faire passer le nombre de tests de 400 à 1800 par jour. Elles envisagent d'atteindre les 4000 tests par jour d'ici octobre 2020. Clément Mouamba précise qu’“aujourd’hui, toutes les dispositions sont prises pour atteindre ces objectifs“. 

  • Congo RC
  • Coronavirus
  • Santé publique
  • virus
  • Epidémie