Covid-19

Coronavirus : la recherche sénégalaise s'organise pour contrer la Covid-19

Les chercheurs sénégalais sont fortement attendus à l'heure du coronavirus (photo d'illustration) 

Avec un budget de 97 millions de francs CFA, les chercheurs sénégalais montent au créneau pour faire face à une éventuelle deuxième vague de l'épidémie de coronavirus (Covid-19).

Par Badr Kidiss
Créé le 09.09.20, modifié le 09.09.20

Depuis l'apparition du coronavirus sur le continent africain, la crise sanitaire a montré la grande dépendance de l'Afrique qui a dû attendre que certains équipements indispensables lui soient envoyés de l’étranger. Depuis, la plupart des pays du continent ont misé sur l'hydroxychloroquine pour traiter la Covid-19 alors qu'en même temps, les dernières publications scientifiques ne prouvent pas l'efficacité de cette molécule. Au Sénégal, les autorités poussent aujourd'hui les chercheurs à se préparer contre la deuxième vague de l'épidémie. Pour cela, les autorités ont débloqué un budget de 97 millions de francs CFA pour 18 groupes de recherche.

"Dans le contexte actuel marqué par la propagation de la COVID-19, l’engagement de la communauté universitaire est fortement attendu", précise le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Cheikh Oumar Hanne. Avant d'annoncer la mise en place imminente d’un observatoire des sciences et des technologies regroupant des universitaires de toutes disciplines et d'autres experts.

S'attaquer à tous les aspects de la maladie

Alors que le Sénégal assiste à une nouvelle vague de contaminations, les chercheurs sont appelés à s'intéresser aux différents aspects de la maladie ainsi que le développement de traitements efficaces pour soigner la maladie à coronavirus (Covid-19). 

Si les autorités continuent de vanter l’efficacité du traitement par l’hydroxychloroquine et l’azythromycine pour les formes bénignes du nouveau coronavirus, elles ont aussi décidé de lancer, ces derniers jours, une étude pour tester un médicament sur les cas graves de la Covid-19. "Il s’agit d’un médicament, disponible depuis plus de 20 ans, qui a une action anticoagulante, anti-inflammatoire, efficace chez l’homme. Ces deux actions sont indispensables à obtenir dans le cadre de la prise en charge d’une forme grave", précise le professeur Moussa Seydi, responsable de la prise en charge des malades de Covid-19 au Sénégal. Selon le denier bilan provisoire, on recense 14.102 cas confirmés, dont au moins 415 décès et 10.176 guérisons. 

  • Sénégal
  • Coronavirus
  • Recherche
  • Médicaments

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.