Covid-19

Coronavirus : l'OMS appelle à effectuer des tests sur le Covid-Organics

Pour certains, l'artemisia annua a des vertus contre la Covid-19 (photo d'illustration) Source : Shutterstock

Si l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) accueille favorablement les innovations thérapeutiques pour faire face au nouveau coronavirus (Covid-19) à l'image du Covid-Organics de Madagascar, l'agence préconise des essais pour évaluer leur efficacité et déterminer leurs effets indésirables.

Par Badr Kidiss
Créé le 05.05.20, modifié le 05.05.20

Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité. Alors que la médecine traditionnelle africaine monte au créneau pour faire face au Covid-19, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnait que les tradipraticiens du continent jouent un rôle important dans les soins aux populations. 

Mais alors que Madagascar a mis au point le Covid-Organics qu'elle présente comme un traitement curatif contre le nouveau coronavirus (Covid-19) à base d'artemisia annua, l'OMS rappelle que "même lorsque des traitements sont issus de la pratique traditionnelle et de la nature, il est primordial d'établir leur efficacité et leur innocuité grâce à des essais cliniques rigoureux". Avant de rajouter que "les Africains méritent d’utiliser des médicaments testés selon les normes qui s’appliquent aux médicaments fabriqués pour les populations du reste du monde". 

Le Covid-Organics et les réticences de l'OMS

A l'heure où le Congo, qui abrite le siège du Bureau régional de l'OMS pour l'Afrique, vient de commander un échantillon de Covid-Organics, le "remède de Madagascar", l'OMS précise que si "des plantes médicinales telles que l'artemisia annua sont considérées comme des traitements possibles du Covid-19, des essais devraient être réalisés pour évaluer leur efficacité et déterminer leurs effets indésirables".  

"L’utilisation de produits destinés au traitement de la COVID-19, mais qui n’ont pas fait l’objet d’investigations strictes, peut mettre les populations en danger et les empêcher d’appliquer des mesures telles que le lavage des mains et la distanciation physique", prévient l'OMS qui se réjouit de chaque occasion de collaborer avec les pays et les chercheurs pour développer de nouveaux traitements.

  • Coronavirus
  • Afrique
  • OMS
  • Santé publique
  • Epidémie
  • virus
  • Plantes
  • Médecine traditionnelle
  • Madagascar
  • Congo RC

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.