Covid-19

Coronavirus : inquiétudes au Sénégal sur le sort des étudiants de Wuhan

Beaucoup de Sénégalais se disent solidaires de leurs compatriotes de Wuhan  Source : iStock / Joesboy

Alors que le président Macky Sall a expliqué que le Sénégal n'avait pas la possibilité d'organiser le rapatriement des étudiants bloqués à Wuhan, leurs parents réclament leur retour "immédiat".
Par Badr Kidiss
Créé le 05.02.20, modifié le 05.02.20

La polémique enfle ! Deux jours après le rapatriement d'une vingtaine d'étudiants et de travailleurs sénégalais de Pékin, les ressortissants de Wuhan, l'épicentre de l'épidémie du coronavirus 2019-nCoV, ne savent pas de quoi leur avenir sera fait.

Pour l'heure, le Sénégal a envoyé une aide financière de 600.000 francs CFA (soit à peu près 910 euros) pour chacun des 12 étudiants bloqués à Wuhan. Une somme qui semble insuffisante, vu la rareté et le prix des denrées alimentaires au sein des universités de Wuhan. Mais c'est surtout la récente intervention du président Macky Sall, durant laquelle il expliquait que le pays n'avait pas les moyens logistiques d'organiser le rapatriement de ses étudiants, qui a jeté de l'huile sur le feu.

Des déclarations controversées

Le rapatriement "requiert une logistique tout à fait hors de portée du Sénégal", avait-il notamment affirmé. Avant de préciser qu'"il faut des avions spéciaux qui puissent aller sur place, il faut du personnel (…). Lorsque ces personnes reviennent, il faut pouvoir les mettre en quarantaine dans un lieu équipé en conséquence, ce qui n’est pas encore le cas pour le moment de notre pays et des pays africains".

Des propos qui ont provoqué la colère des parents des étudiants de Wuhan. Ces derniers ont décidé de créer un collectif pour réclamer le retour "immédiat" de leurs enfants. 

Une exfiltration immédiate

"Nos enfants exigent un minimum, leur droit d’être secouru par leur mère patrie. Nos enfants veulent leur exfiltration immédiate", déclare Yoro Bâ, père d'un étudiant sénégalais coincé à Wuhan, lors d’une conférence de presse organisée à Dakar. "Des pays comme le Maroc, l’Algérie et la Tunisie ont fait diligence pour rapatrier leurs compatriotes", rappelle-t-il, en larmes.

Maintenant, le collectif et plusieurs étudiants locaux espèrent que les autorités autorités sénégalaises vont préparer le rapatriement des jeunes confinés à Wuhan avec d'autres Etats de l'Afrique de l'Ouest.  

  • Sénégal
  • Coronavirus
  • Santé publique
  • Epidémie