Covid-19

Coronavirus en Algérie : Sétif, Aïn Kebira... ces communes qui se reconfinent

Le Park Mall Setif est fermé pour faire face à la pandémie de coronavirus  Source : Oussama.houssam / Shutterstock

Alors que la pandémie de coronavirus (Covid-19) sévit en Algérie et que le nombre de contaminations ne cesse d'augmenter, les autorités ont ordonné le reconfinement partiel de 18 des 60 communes de la wilaya de Sétif.

Par AlloDocteurs Africa avec AFP
Créé le 07.07.20, modifié le 07.07.20

On le redoutait, c'est désormais officiel. Les autorités algériennes viennent d'ordonné le reconfinement partiel de 18 communes de la wilaya de Sétif, en raison d'une hausse des contaminations au nouveau coronavirus (Covid-19). Car depuis l'apparition de cette maladie infectieuse chez nous, la wilaya de Sétif est devenue la troisième la plus touchée par la pandémie dans le pays, après celles de Blida et d'Alger.

Dès ce mercredi 8 juillet, le confinement sera en vigueur dans 18 des 60 communes de Sétif. Voici les municipalités concernées par ce confinement partiel de 13 heures à 5 heures (12H00-04H00 GMT) : Sétif, Aïn Arnat, Aïn Abassa, Ourissia, Aïn Kebira, Aïn Oulmane, Kasr el Abtal, Kellal, Aïn Azal, Aïn Lahdjar, Bir Haddada, el Eulma, Bazer Sekra, Bougaâ, Aïn Roua, Beni Oussine, Beida Bordj et Guelta Zerga. 

Un déconfinement compliqué

Un mois après les premières mesures de déconfinement, l'Algérie est en proie à une multiplication des foyers d'infection, en particulier dans l'est (Sétif) et dans le sud-est du pays. Pays maghrébin le plus touché par la pandémie de coronavirus, l'Algérie assiste à un "relâchement" de la population et au "non-respect" des règles de prévention et de protection.

Alors que le gouvernement avait avisé les autorités locales de procéder au "confinement ciblé" des localités et quartiers en proie à des foyers d'infection de Covid-19 en cas de recrudescence des contaminations, un nouveau record de malades identifiés en 24 heures (+463) a été annoncé, ce 6 juillet.  Au total, plus de 16.400 cas de Covid-19 ont été officiellement déclarés sur le sol algérien depuis l’enregistrement du premier cas le 25 février, dont 959 décès.

  • Algérie
  • Coronavirus
  • Epidémie
  • virus
  • Santé publique

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.