Covid-19

Coronavirus en Afrique : 450.000 malades d'ici début mai ?

Le nombre de cas de coronavirus augmente rapidement en Afrique (Photo d'illustration)  Source : OMS

Avec plus de 9400 malades identifiés à ce jour, l’Afrique est le continent le moins touché par le nouveau coronavirus (Covid-19). Mais ce bilan ne rassure pas certains scientifiques qui s'attendent à une explosion du nombre des cas dans les prochaines semaines.  

Par Badr Kidiss
Créé le 06.04.20, modifié le 06.04.20

Il y a de quoi s'inquiéter. Né en décembre 2019 en Chine, le SRAS-CoV-2 (le virus responsable du Covid-19) est apparu mi-février sur le continent africain. Le 1er mars, l'Afrique ne comptait que 3 cas confirmés de coronavirus en Egypte, Algérie et Nigéria. Mais depuis, le virus s'est propagé dans presque tout le continent. Désormais, seuls 3 Etats sur 54 sont épargnés par le coronavirus. 

A ce jour, 9440 personnes atteintes du Covid-19 ont été identifiées sur le sol africain pour 445 décès. Un bilan dramatique qui est pourtant sujet à caution. 

Des chiffres à revoir à la hausse

Alors que la plupart des pays africains n'ont pas identifié de cas asymptomatiques, c'est-à-dire des personnes qui ne présentent pas de symptômes et ne semblent pas malades, tout porte à croire que le bilan actuel de la pandémie pourrait être beaucoup plus lourd. 

Dans son dernier rapport "Covid-19 in Africa", publié 30 mars dernier, la fondation Mo Ibrahim estime que l’Afrique a "la plus faible capacité" de réponse face au coronavirus. La fondation remet en question le bilan actuel de la pandémie sur le continent, en citant l'exemple du Niger et du Tchad, deux pays qui n'enregistrent respectivement que 3,5 de leurs décès et 12% de leurs naissances.

450.000 malades ?

Malgré cette éventuelle marge d'erreur, une équipe de scientifiques a tenté d'imaginer la progression du SRAS-CoV-2 en Afrique, en fonction des efforts du continent pour enrayer la pandémie. A l'heure où le nombre d'Africains infectés a plus que doublé en une semaine, cette modélisation réalisée par des scientifiques de la London School of Hygiene and Tropical Medicine (LSHTM) prévoit près de 450.000 cas d'infections au Covid-19 en Afrique d'ici début mai. 

"Les deux prochaines semaines seront déterminantes pour déterminer le niveau de gravité de la pandémie", explique John Nkengasong, directeur du Centre de traitement des maladies infectieuses (Africa Centres for Diseases Control, CDC). Espérons qu'elles déjouent les pronostics des scientifiques... mais pour leur donner tort, il suffit que nous appliquions au maximum les gestes barrières : lavage des mains, distanciation sociale et confinement lorsque cela est possible. 

  • Afrique
  • Coronavirus
  • Epidémie
  • Santé publique
  • virus

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.