Covid-19

Coronavirus : couvre-feu, réouverture des mosquées... ce qui change au Sénégal

Le président sénégalais, Macky Sall, a annoncé l'assouplissement des mesures restrictives (photo d'illustration)  Source : Présidence du Sénégal

Alors qu'il s'approche de la barre des 2000 cas confirmés, le Sénégal a décidé d'assouplir les mesures de restriction adoptées contre le nouveau coronavirus (Covid-19), à commencer par une réduction du couvre-feu nocturne à partir de mardi et la réouverture des lieux de culte.

Par Badr Kidiss avec AFP
Créé le 12.05.20, modifié le 12.05.20

C'est officiel ! Alors que la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19) continue de gagner du terrain au Sénégal, le président Macky Sall a annoncé lundi un assouplissement des mesures de restriction adoptées contre cette maladie infectieuse, à commencer par une réduction du couvre-feu nocturne à partir de mardi et la réouverture des lieux de culte.

Dans une allocution télévisée, Sall a affirmé la nécessité "d'apprendre à vivre en présence du virus" qui devrait continuer à circuler dans le pays jusqu'en août voire septembre "dans le meilleur des cas", et "d'adapter (les) comportements individuels et collectifs". Avant d'ajouter : "J'ai décidé de l'assouplissement des conditions de l'état d'urgence: à compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21H00 à 5H00 au lieu de 20H00 à 6H00".

Réouverture des mosquées et des marchés

En plein mois sacré de Ramadan, Sall a aussi annoncé la réouverture des lieux de culte, essentiellement les mosquées et les églises chrétiennes. Même les marchés et les commerces, qui étaient contraints de n'ouvrir que quelques jours par semaine, ne devront plus fermer qu'une seule journée pour le nettoyage. Les restrictions imposées aux transports publics seront également allégées.

Alors que le Sénégal a officiellement déclaré 1.886 cas de contamination et 19 décès depuis le premier cas annoncé le 2 mars, l'école s'apprête à réouvrir ses portes. Elle reprendra le 2 juin, mais seulement pour les quelque 551.000 élèves des classes d'examen (CM2, 3ème, terminale) sur un total de 3,5 millions.

Rapatriement des Sénégalais décédés à l'étranger du Covid-19

Sall a aussi levé l'interdiction de rapatrier les corps de Sénégalais décédés à l'étranger du Covid-19. Des dizaines de dépouilles sont bloquées depuis plusieurs semaines, en France surtout, mais aussi ailleurs en Europe ou aux Etats-Unis. La Cour suprême, saisie par les familles endeuillées, avait pourtant validé la semaine passée cette interdiction motivée par le risque de contagion lors de la manipulation des corps.

Alors que le port du masque est toujours obligatoire dans les services publics et privés, le gouvernement "veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte", des écoles, des espaces publics, des marchés ou des restaurants, "obéissent strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière, notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains", a dit M. Sall. 

  • Sénégal
  • Coronavirus
  • Epidémie
  • virus
  • Santé publique

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.