Covid-19

Coronavirus : comment la Tunisie veut tracer ses malades ?

Avec le confinement et le dépistage, le traçage est l’un des meilleurs moyens de lutter contre le Covid-19 (photo d'illustratration) 

Alors que de nouveaux cas de coronavirus viennent d'être identifiés, la Tunisie se déconfine tout doucement. Pour faciliter ce retour à la "vie normale", les autorités s'apprêtent à lancer une application pour tracer les personnes atteintes de Covid-19 et leurs contacts. 
Par Ammar Belahcen
Créé le 18.05.20, modifié le 19.05.20

C'est l'heure du déconfinement ! A l'heure où les magasins rouvrent dans tout le pays, la Tunisie commence un déconfinement ciblé, en trois étapes. Pour faciliter ce retour à la normal, les autorités viennent de lancer "Ehmi", une application de traçage des personnes contaminées par le nouveau coronavirus (Covid-19).

Alors que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) explique que le traçage et l'isolement sont "la colonne vertébrale" de la lutte contre le coronavirus, des pays comme la Chine, la Corée du Sud, Singapour ou encore le Maroc ont déjà lancé des applications du genre pour mieux contrôler la pandémie. Développée par Wizlabs, une société spécialisée dans le développement des applications mobiles et la conception de programmes digitaux, Ehmi est d'ores et déjà disponible sur le Google Play et l'App Store. 

Un rôle précieux

Conforme à toutes les exigences spécifiées par l’Instance nationale de protection des données personnelles (INPDP), selon la loi en vigueur, Ehmi va permettre aux autorités tunisiennes d'identifier les connexions entre les utilisateurs de l'application et de les alerter si une personne est rentrée en contact avec un cas positif au coronavirus. De quoi permettre d'éviter un rebond de l'épidémie de Covid-19 lors du déconfinement. 

A la date du mardi 19 mai à 12h, la Tunisie recense 1043 cas confirmés, dont 46 décès et plus de 800 guérisons. A ce stade, les autorités ont réalisé un peu plus de 41.000 tests de dépistage du Covid-19. 

  • Coronavirus
  • Tunisie
  • Application
  • Santé publique
  • Epidémie
  • virus
  • Innovation